L'histoire vraie de Hachiko, le chien qui a ému le monde entier avec son amour et son dévouement - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
L'histoire vraie de Hachiko, le chien…
Les plantes disparaissent deux fois plus vite que les animaux D'ici 2021, les produits jetables en plastique seront interdits dans tous les pays de l'UE – voici tout ce qu'il faut savoir

L'histoire vraie de Hachiko, le chien qui a ému le monde entier avec son amour et son dévouement

1.760
Advertisement

S'il existe un symbole de fidélité d'un animal à quatre pattes envers l'être humain qui en a pris soin, c'est bien Hachiko, un chien de race Akita dont l'histoire émouvante a inspiré au fil des ans un film japonais en 1987 et plus récemment en 2009 avec le grand acteur Richard Gere. Les événements qui ont marqué le chien et son maître ont fait le tour du monde au fil des ans et continuent d'émouvoir tous ceux qui en ont entendu parler.

Hachiko est né le 10 novembre 1923 et, à l'âge de deux mois seulement, a été accueilli chez Hidesaburo Ueno, professeur d'agro-ingénierie à l'Université impériale de Tokyo ; dès la première rencontre, un lien spécial s'est créé entre les deux. Au cours des deux années suivantes, le chien accompagnera son nouveau maître tous les matins à la gare de Shibuya et l'attendra comme une montre suisse tous les jours à 17 heures, en attendant son retour.

Une manifestation d'affection qui, déjà à cette époque, avait suscité un tendre intérêt de la part de la population locale.

image: Wikimedia

Mais soudain, Ueno est emporté par une attaque cardique et le chien, ignorant le triste sort de son maître, l'attend à son retour comme toujours ponctuel, mais sans espoir. Après la mort du professeur, Hachiko continuera de s'arrêter à la gare de Shinuya tous les jours à la même heure, créant au fil du temps un groupe de fidèles partisans du pauvre chien qui attendaient en vain le retour de son cher maître.

Après quelques mois, l'histoire du chien qui attendait chaque jour le retour de son maître à la gare s'est répandue et de nombreuses personnes de tout le Japon affluaient à Shibuya pour voir le fidèle ami à quatre pattes.

Advertisement
image: Wikimedia

Le 8 mars 1934, Hachicko quitte ce monde à l'âge de 11 ans, avoir attendu en vain pendant 9 ans l'arrivée d'Ueno. Encore aujourd'hui au Japon, la mémoire du chien fidèle est commémorée par deux statues, l'une à la gare de Shibuya et l'autre dans la ville d'Odate, l'endroit où le chien serait né ; son corps est actuellement conservé au Musée national de la nature et des sciences à Tokyo, où chaque année des milliers de touristes amoureux des chiens viennent rendre un hommage éternel au meilleur ami de l'homme.

Impossible de le nier, une larme d'émotion a coulé sur nos visages aussi en découvrant cette véritable histoire d'amitié intemporelle...

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci