Le chanvre est le nouveau chêne : voilà pourquoi le "bois de chanvre" peut révolutionner la construction - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Le chanvre est le nouveau chêne : voilà…
Une fontaine qui offre du vin gratuitement 24h/24 ? Dans ce village italien, c'est une réalité ! 10 enseignements de Maria Montessori à partir desquels tous les parents devraient commencer à élever leurs enfants avec conscience

Le chanvre est le nouveau chêne : voilà pourquoi le "bois de chanvre" peut révolutionner la construction

1.148
Advertisement

Récemment, nous avons souvent entendu parler de l'utilisation thérapeutique du chanvre, une plante qui est efficace dans le traitement de nombreux symptômes mais qui souffre encore d'un puissant préjugé au niveau social. Cependant, ses utilisations possibles semblent aller bien au-delà de la médecine et empiètent également sur le secteur du bâtiment.

Greg Wilsonun entrepreneur américain qui a décidé de créer une usine de production dédiée au "bois de chanvre", Fibonacci LLC, en sait quelque chose...

Wilson fut l'un des pionniers de l'utilisation du bois de bambou dans l'industrie de la construction, appliquant les méthodes apprises de l'industrie chinoise ; en même temps, il créa une autre entreprise - SmartOak - spécialisée dans le traitement des grumes destinées autrement à la fabrication de copeaux. En réunissant toute l'expérience et les connaissances acquises dans le cadre de ces deux initiatives commerciales, Wilson se prépare à ouvrir une industrie de 6 millions de dollars au Kentucky, qui exploitera les quelque 200 kilomètres carrés déjà consacrés à la culture du chanvre dans cette région.

Le produit, appelé "HempWood", est fabriqué à partir de fibres de chanvre compressées, maintenues compactes par une colle à base de soja. Il sera utilisé pour fabriquer des planchers, des planches, des poutres et tout ce qui est habituellement inclus dans le travail du bois.

Le produit ressemble beaucoup au bois de chêne, mais il est20% plus résistant et surtout beaucoup moins cher, car le chanvre mûrit en seulement 6 mois. Cette technologie permettra de sauver des millions de chênes, dont la demande est toujours très élevée mais dont le taux de croissance et de régénération est nettement limité.

L'expérience de Wilson nous rappelle aussi comment les institutions peuvent jouer un rôle clé dans la promotion de l'innovation : son entreprise a pu bénéficier de nombreuses incitations gouvernementales, tant pour l'achat de machines que pour l'embauche de personnel. Non seulement les experts en la matière, mais aussi les institutions elles-mêmes, sont convaincus que le bois de chanvre jouera un rôle clé dans le secteur du bâtiment du futur. Pour le bien - aussi - des pauvres chênes.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci