Bleu pour les garçons et rose pour les filles ? Dans le passé, ce n'était pas du tout le cas - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Bleu pour les garçons et rose pour…
Pourquoi les hommes ne trouvent-ils jamais rien ? Il y a une explication scientifique Avoir 30 ans : voici 12 conseils pour vivre le changement de cap le plus important de votre vie

Bleu pour les garçons et rose pour les filles ? Dans le passé, ce n'était pas du tout le cas

2.572
Advertisement

Bleu comme masculin et rose comme féminin. Il n'y a probablement pas de meilleure façon de représenter une distinction de genre profondément enracinée dans notre culture - et qu'il serait grand temps de surmonter.

Bien que, ces derniers temps, le concept et le sens du mot "genre" changent beaucoup et prennent des contours moins définis que leurs perceptions plus anciennes, il existe encore des éléments qui créent des différences, à commencer par les couleurs.

Mais cela a-t-il toujours été le cas ? Pas vraiment, puisque cette division fondamentale entre le rose et le bleu est quelque chose de relativement récent.

Il fut un temps où les couleurs n'étaient pas utilisées pour distinguer les garçons des filles. C'est ce que démontrent les études de Jo B. Paoletti, professeur à l'Université du Maryland et auteur de Pink and blue : telling the boys from the girls in America.

L'époque en question n'est même pas trop lointaine. Il suffit de remonter au milieu du 19e siècle pour se rendre compte que, jusque-là, les garçons et les filles étaient simplement vêtus de blanc, couleur plus facile à nettoyer en cas de saleté.

Ensuite, pour habiller les petits, on choisissait des couleurs pastel et des tons clairs et, quelques années plus tard, la division rose-bleu est devenue un must.

image: pxhere

Mais c'est là que les chercheurs ont découvert quelque chose d'insolite. En fait, le rose était destiné aux garçons, tandis que le bleu ou le bleu-clair était destiné aux filles.

La raison ? Selon les théories les plus courantes, le bleu était associé à la Vierge Marie, tandis que le rose - dérivé du rouge - désignait la force et la virilité.

Ces théories se reflètent également dans les écrits de Gavin Evans, photographe, écrivain et expert en couleur. Il a lui-même révélé que la distinction des couleurs opposées à celles d'aujourd'hui était la règle.

Alors, depuis quand tout a changé pour devenir ce qu'il en est aujourd'hui ? Le changement semble avoir commencé après la Seconde Guerre mondiale.

Advertisement

Peut-être en raison d'une plus grande présence des femmes dans la vie publique, ou peut-être pour de simples raisons de mode (les experts indiquent surtout l'influence de la mode française, où le rose était traditionnellement associé à la féminité), le rose a commencé à être considéré comme mieux adapté au sexe féminin, tandis que le bleu a acquis virilité et masculinité.

Et l'écart s'est creusé au fil des ans, pour devenir une véritable marque de fabrique, surtout pour les articles pour enfants.

À la lumière de la curieuse histoire de ces deux couleurs, on peut se demander quel sera le sort du rose et du bleu dans les années à venir, étant donné que les différences et les stéréotypes sexuels cèdent progressivement le pas à un sens légitime d'égalité des genres...

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci