Un léopard noir dans la nature a été vu pour la première fois en plus de 100 ans - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Un léopard noir dans la nature a été…
L'histoire du petit David Vetter, l'enfant qui a vécu 12 ans dans une bulle, qui a choqué le monde Adidas et Puma ont été créés par deux frères qui se détestaient : une histoire aussi vraie qu'incroyable

Un léopard noir dans la nature a été vu pour la première fois en plus de 100 ans

1.089
Advertisement

Quiconque a lu les livres de Rudyard Kipling ou vu le film d'animation de Disney sur les aventures de Mowgli a à l'esprit le personnage de Bagheera, le félin qui protège Mowgli de ses ennemis, Shere Khan avant tout. Bagheera impressionnait par son agilité, son élégance et nous effrayait lorsqu'il montrait ses dents à l'ennemi. Et, bien sûr, il nous impressionnait par sa couleur noire.

Bagheera est défini par Kipling comme "panthère noire", et nous avons tous associé le nom panthère à un félin de couleur corbeau. En vérité, la panthère noire ne représente pas une race, mais une mutation du gène de certains félins, en particulier des léopards, qui, dans de très rares cas, ne présentent pas leur pelage jaune-orange tacheté de noir, mais, justement, un pelage presque totalement noir. Il est très rare de rencontrer un jaguar noir, et c'est justement ce qui a poussé Will Burrard-Lucas à se rendre à Laikipia, au Kenya.

Dans son interview sur National Geographic, le photographe britannique a déclaré que photographier un spécimen de léopard noir était son rêve depuis son enfance. Mais c'était une tâche difficile, puisqu'il y avait 110 ans que la panthère noire n'avait pas été immortalisée.

Advertisement

Cependant, après des jours de recherche et grâce à des techniques photographiques spéciales telles que les caméras télécommandées et les caméras "pièges" qui sont activées par le mouvement, Burrad-Lucas a réussi à photographier un léopard noir accompagné d'un léopard plus grand de couleur classique, probablement la mère de la panthère.

C'est une excellente nouvelle pour les amoureux de ces animaux très spéciaux et rares car beaucoup étaient convaincus qu'il n'y en avait plus de traces.

Il nous reste la fascination qu'exerce ces photos (que Burrad-Lucas a mises en ligne sur son site web : http://www.burrard-lucas.com) et l'émotion de voir Bagheera en chair et en os.

Tags: AnimauxNature
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci