Le plastique n'épargne même pas les abysses : on a trouvé des animaux contaminés dans la fosse des Mariannes - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Le plastique n'épargne même pas les…
Un nouveau Un photographe capture de magnifiques images de chevaux plongés dans le paysage épique de l'Islande

Le plastique n'épargne même pas les abysses : on a trouvé des animaux contaminés dans la fosse des Mariannes

1.085
Advertisement

Le problème du plastique et de la pollution qu'il engendre est depuis longtemps au cœur du débat mondial. Il n'y a plus un seul endroit au monde qui n'ait été envahi par ces déchets : après l'Everest et les océans, les microplastiques ont réussi à envahir même les abysses les plus profonds.

Selon une étude récente de l'Université de Newcastle, la plupart des espèces appartenant à ces écosystèmes contiennent en eux du plastique, un désastre annoncé qui est maintenant devenu une réalité.

Le plastique a maintenant envahi tous les coins de la planète, selon des recherches récentes de l'Université de Newcastle, même dans la fosse des Mariannes, l'endroit le plus profond de la planète, des traces de plastique ont été découvertes. Ce matériau est aujourd'hui omniprésent et les créatures marines ne peuvent en aucun cas l'éviter : dans toutes les espèces examinées par les chercheurs, de la plus petite à la plus grande, des traces de microplastiques ingérés ont été retrouvées. Le danger que ce matériau polluant puisse atteindre les 10 890 mètres de la dépression du Challenger Deep (le point le plus profond mésuré dans les océans) était dans l'air depuis un certain temps, cette recherche n'a fait que prouver ce que l'on craignait déjà.

En plus de la fosse des Mariannes, des crustacés et des créatures de cinq autres dépressions abyssales du Pacifique ont été analysés : Izu-Bonin (Japon), Atacama (entre le Pérou et le Chili), Vanuatu et la fosse des îles Kermadec Pit. Dans environ 90 espèces différentes prélevées entre 6 et 10 km de profondeur, un pourcentage d'ingestion de plastique a été trouvé, allant de 50% dans la fosse de Vanuatu à 100% dans la fosse de Marianne.

Les matières plastiques trouvées sont variables et, pour la plupart, sont des fibres semi-synthétiques habituellement utilisées dans des produits comme le nylon. Les effets que le plastique pourrait avoir sur ces milieux marins sont encore inconnus, mais les experts craignent qu'il n'ait des répercussions très graves, très semblables à ce qui se passe dans le reste des océans.

Les profondeurs des océans et les abysses en général sont des écosystèmes très pauvres en nourriture et en animaux, ce qui pousse les prédateurs à ingérer tout ce qu'ils trouvent comme les matières plastiques. De l'Everest, aux océans, aux abysses sous-marins, il semble qu'il n'y ait plus un seul endroit sur Terre que le plastique ne puisse atteindre...

Advertisement
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci