Les poissons d'eau salée pourraient disparaître dès 2048 : c'est ce qu'affirme un groupe d'experts - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les poissons d'eau salée pourraient…
5 conseils pour apprendre aux enfants à ne pas interrompre les conversations des adultes L'artiste japonais qui transforme les emballages de snacks en sublimes œuvres d'art

Les poissons d'eau salée pourraient disparaître dès 2048 : c'est ce qu'affirme un groupe d'experts

2.524
Advertisement

Dans le cadre d'une étude menée par Boris Worm, professeur à l'Université Dalhousie à Halifax, en Nouvelle-Écosse, et avec l'aide de collègues écologistes et économistes de centres de recherche en Angleterre, en Suède, en Angleterre et au Panama, on a tenté de comprendre ce qui pourrait mener à la perte désastreuse et apparemment irrépressible de la biodiversité des océans.

Les résultats de leurs recherches ont été si terrifiants et frappants que les scientifiques ont été eux-même amèrement stupéfaits : d'après leurs calculs, avec le taux de destruction actuel, la faune marine aura pratiquement disparu en 2048.

La destruction des habitats naturels, la pêche non durable, la pollution et la hausse des températures des océans sont parmi les principales causes de ces prévisions déconcertantes.

Les chercheurs ont analysé les données de 32 expériences différentes portant sur les écosystèmes marins. Ils ont également passé en revue l'histoire des 1 000 dernières années de 12 régions côtières dans le monde, notamment les côtes de la Californie, de l'Adriatique, de la Baltique et de la mer du Nord. Ensuite, ils ont analysé les données sur l'activité de pêche dans 64 grands écosystèmes marins et ont finalement étudié le taux de rétablissement de 48 aires marines protégées dans le monde.

Leurs études montrent que la biodiversité est essentielle à la vie dans les océans. En d'autres termes, chaque espèce est importante pour la survie des autres, même si elles semblent apparemment sans lien entre elles.

image: coastguard

En analysant l'historique, les chercheurs ont été impressionnés par la rapidité du processus. Certaines espèces avaient même diminué de 90 % en quelques années seulement, mettant en péril toutes celles qui se trouvent au-dessus dans la chaîne alimentaire.

L'effondrement total de la faune océanique aura un impact énorme sur nos vies, non seulement parce que nous n'aurons plus de poissons pour des millions de personnes dont les revenus reposent sur cette nourriture, mais aussi parce que les organismes aquatiques filtrent les toxines et, grâce au phytoplancton, contribuent massivement à la capture du dioxyde de carbone dans l'air.

Actuellement, environ 1% des océans est protégé : le reste est à la merci de l'exploitation la plus incontrôlée, et personne ne semble s'en soucier ; la faune des mers diminue de façon spectaculaire, et épuisera bientôt sa capacité de régénération. Il ne s'agit pas d'une prédiction dans un avenir indéterminé, c'est quelque chose qui se produit déjà maintenant, sous nos yeux.

Advertisement
image: Unsplash
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci