En 1983, on a demandé à Isaac Asimov d'imaginer le monde en 2019 : voici ce qu'il a répondu - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
En 1983, on a demandé à Isaac Asimov…
6 choses incroyables que le cerveau humain est capable de faire 3 janvier 2019 : la Terre augmente sa vitesse et touche les 110 mille kilomètres à l'heure

En 1983, on a demandé à Isaac Asimov d'imaginer le monde en 2019 : voici ce qu'il a répondu

9.291
Advertisement

Le 31 décembre 1983, Isaac Asimov, célèbre écrivain et divulgateur scientifique, inventeur des 3 lois de la robotique, se voit poser une question simple : "Comment sera le monde dans 35 ans ?". Ainsi Asimov a été invité à imaginer 2019, en utilisant son imagination mais aussi ses connaissances scientifiques. Voici ce qu'il a deviné et ce qui reste encore une hypothèse. 

Asimov a imaginé trois directions pour le monde futur :

  • une guerre nucléaire dévastatrice
  • une informatisation invasive
  • une utilisation extensive de l'espace extra-terrestre.

Le premier point, très probablement, découle des tensions qui existaient à l'époque entre les deux puissances mondiales, les États-Unis et l'Union soviétique. Asimov a émis l'hypothèse d'un choc qui conduirait à l'anéantissement de l'humanité : si cela ne se produisait pas, l'informatique et la robotisation prendraient le relais, devenant une partie essentielle de la vie de chaque individu.

Le milieu du travail

Selon Asimov, les robots auraient changé nos habitudes de travail : cependant, elles n'auraient pas créé de chômage, même si elles auraient remplacé l'être humain dans de plus en plus d'emplois. Sur la base des données déjà disponibles dans le passé, Asimov estimait que le progrès technologique aurait créé encore plus d'emplois - parce que de nouvelles professions seraient nées - plus que celles éliminées.

En particulier, les robots nous auraient remplacé dans les travaux mécaniques et répétitifs, ceux qui ne nécessitent pas de raisonnement. Les humains, par contre, auraient été responsables de la réparation, de l'installation, de la conception et de la fabrication.

Advertisement

L'école

image: pixabay.com

Même l'école n'aurait pas été épargnée par le processus d'informatisation : l'introduction de nouveaux supports technologiques aurait modifié la méthode traditionnelle d'apprentissage, la rendant de plus en plus personnalisée pour chaque élève. En 2019, la figure de l'enseignant qui transmet les données et les notions aurait disparu, remplacé par un enseignant qui transmet la curiosité d'apprendre : l'ordinateur et d'autres dispositifs auraient facilité alors l'accès aux informations finales. 

La vitesse

Asimov a imaginé aussi que le monde serait devenu de plus en plus rapide et qu'il ne conviendrait donc pas à tout le monde : certaines personnes auraient du mal à suivre le rythme de l'époque,  ce qu'Asimov appelle "inexpérimentées et inadaptées". En 2019, un processus de sélection naturelle aurait continué à avoir lieu, qui au fil du temps n'aurait sélectionné que les personnes les plus pertinentes, en particulier celles qui sont capables de se requalifier sans cesse. Les autres, dans une phase de transition, seraient restés à la charge de la société.

Pollution

Asimov a également senti que l'industrialisation conduirait à une production de déchets ingérable. Avec l'irresponsabilité de l'humanité, l'environnement naturel serait transformé en décharge, devenant une menace pour la survie. Asimov espérait cependant que les inventions technologiques résoudraient le problème, en plus de la prise de conscience des responsabilités envers la planète.

Advertisement

Espace extra-terrestre

image: pixabay.com

Asimov imaginait que l'homme retournerait sur la Lune et qu'en général il serait de plus en plus intéressé par la conquête de l'espace extra-terrestre. Non seulement pour une expansion des connaissances sur l'univers, mais aussi par nécessité : conquérir des planètes ou des satellites, comme la Lune, aurait signifié avoir un nouvel espace pour transférer des industries et d'autres activités, incompatibles avec la vie terrestre : en d'autres termes, un nouveau foyer pour l'humanité.

Comme l'a dit Isaac Asimov, nous pouvons lire beaucoup de faits actuels. Cependant, Asimov croyait que les êtres humains de 2019 ne seraient qu'une phase de transition : ils céderaient bientôt la place à une race humaine évoluée, la seule qui soit vraiment capable de soutenir les rythmes fous de la société moderne et d'en faire un avantage.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci