Le syndrome des jambes "sans repos" : comment faire face à ce trouble très courant

Baptiste

09 Janvier 2019

Le syndrome des jambes
Advertisement

Des fourmillements dans les jambes vous tourmentent la nuit et vous empêchent de dormir ? si ce trouble ne diminue pas, mais s'intensifie et persiste au fil du temps, c'est probablement le syndrome des jambes sans repos.

Aussi connue sous le nom de maladie de Willis - Ekbom, c'est une maladie neurologique qui implique un besoin impulsif de bouger les jambes ; elle est également considérée comme un trouble du sommeil, car il interfère habituellement avec lui.

Voyons en détail quels sont les symptômes, les causes et les traitements disponibles pour cette maladie qui touche jusqu'à 10% de la population mondiale.

via lamenteesmaravillosa.com

Advertisement

Les symptômes

Les symptômes

pixabay

Bien que le syndrome des jambes sans repos puisse toucher tous les âges, il affecte généralement surtout après 40 ans.

Le symptôme le plus fréquent est un fourmillement aux extrémités du corps, généralement aux jambes, mais qui peut aussi affecter les bras, et est insupportable : certains patients le décrivent comme un choc électrique. Cet inconfort apparaît l'après-midi et s'intensifie pendant la nuit, surtout lorsque la personne est assise ou couchée sur le lit.

La réaction qui s'ensuit est de bouger les jambes, afin de soulager la sensation d'inconfort ou de douleur : les symptômes, en effet, sont très variables et parfois, ils semblent supportables, parfois intolérables. Dans tous les cas, elle perturbe le sommeil, ce qui, avec la nervosité et l'épuisement, peut créer de l'anxiété.

Il est à noter que les symptômes, une fois qu'ils apparaissent, ne disparaissent plus, ni ne s'affaiblissent ; au contraire, ils s'intensifient.

L'origine

L'origine

Alyssa. L. Miller/Flickr

L'origine de cette maladie n'est pas claire, mais un certain nombre de facteurs ont été identifiés :

  • Mauvais fonctionnement des circuits responsables de la régulation de la dopamine dans les zones des ganglions ;
  • Anémie ;
  • Insuffisance rénale et diabète ;
  • Utilisation d'antipsychotiques, de certains antidépresseurs ou d'antihistaminiques ;
  • Grossesse.

Advertisement

Les traitements

Les traitements

pexels

Il est conseillé de consulter votre médecin lorsque vous commencez à ressentir des picotements persistants dans les jambes : en effet, votre médecin sera en mesure de faire la distinction entre un éventuel problème circulatoire et le trouble des jambes sans repos. Dans ce dernier cas, sont recommandés :

  • la thérapie pharmacologique que votre médecin vous prescrira ;
  • massages des jambes avec de l'eau chaude et froide ;
  • vibrations, comme celle du pad "Relaxis".

Malheureusement, il n'existe pas de remède, mais il est nécessaire d'identifier au cas par cas les méthodes et les traitements les plus appropriés qui peuvent intervenir pour réduire les symptômes.

Advertisement