Les chercheurs trouvent un moyen d'imprimer les cornées en 3D : cela pourrait sauver des millions de personnes de la cécité

par Baptiste

11 Janvier 2019

Les chercheurs trouvent un moyen d'imprimer les cornées en 3D : cela pourrait sauver des millions de personnes de la cécité
Advertisement

Certains scientifiques de l'Université de Newcastle ont enfin réussi à trouver la bonne formule qui permet l'impression 3D d'une partie délicate du corps humain comme la cornée. Avec une simple bio-imprimante et grâce à une encre biologique spéciale créée avec des cellules souches et d'autres substances, il est possible de créer une cornée en seulement 10 minutes. Cela pourrait sauver des millions de personnes de la cécité cornéenne due à des blessures, des déchirures ou des maladies. 

via Newcastle University

Advertisement
Newcastle University/YouTube

Newcastle University/YouTube

Un groupe de chercheurs de l'Université de Newcastle (Royaume-Uni) a réussi à imprimer une cornée humaine avec une imprimante 3D. La clé de ce succès est une bioencre spéciale composée de cellules souches provenant d'une cornée d'un donneur, d'alginate et de collagène, le tout inséré dans une simple bio-imprimante 3D. Avec ce composé particulier, l'imprimante a extrudé des centres concentriques pour créer la nouvelle cornée en seulement 10 minutes !

Les scientifiques ont également montré comment les cellules souches peuvent se multiplier et comment, par conséquent, il est possible de "cultiver" la bioencre. En scannant l'œil pour déterminer la bonne taille et la bonne forme, il est également possible de répondre aux spécificités uniques des patients.

Advertisement
Newcastle University

Newcastle University

La cécité cornéenne est un problème qui touche des millions de personnes qui en souffrent en raison de blessures, de déchirures, d'abrasions ou de maladies. Il y a actuellement une pénurie importante de cornées disponibles pour la transplantation, c'est pourquoi de nombreuses équipes à travers le monde étaient à la recherche de l'encre biologique parfaite.

La matière première existe maintenant et est prête à l'emploi, mais selon le directeur de recherche Che Connon, il faudra encore plusieurs années avant que les premières cornées imprimées puissent être transplantées. Bien sûr, nous pouvons envisager l'avenir avec optimisme, grâce aux énormes progrès qui pourraient sauver des millions de personnes de la cécité.

Advertisement