Le premier chimiste de l'histoire fut une femme : une tablette mésopotamienne nous le révèle - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Le premier chimiste de l'histoire fut…
7 aliments qui sont un pur concentré d'énergie pour notre cerveau 11 signaux du langage corporel qui nous disent ce que les gens pensent vraiment

Le premier chimiste de l'histoire fut une femme : une tablette mésopotamienne nous le révèle

Par Baptiste
1.872
Advertisement

Il existe certains domaines du savoir humain, comme la science, qui ne semble pas tenir compte des découvertes ou des innovations faites par les femmes. Probablement parce que l'histoire des hommes n'est pas encore totalement connue. Aujourd'hui, de nombreux historiens se concentrent sur les femmes du passé et sur l'influence qu'elles ont jouée sur le monde moderne. Un exemple de ce type de femme est Tapputi, la première chimiste du monde, qui a vécu en Mésopotamie. On connait ses origines et ce qu'elle a fait grâce à une tablette de bronze de 1 200 avant J.-C., trouvée dans l'ancienne Babylone. Cette importante découverte archéologique montre son histoire et celle de l'assistante, elle aussi de sexe féminin, Ninu.

Les deux femmes sont connues pour être créatrices de parfums à la cour du roi. A cette époque, le parfum était quelque chose de très précieux et important, il était utilisé principalement lors des cérémonies religieuses et était considéré comme une sorte de pont entre le monde humain et le monde divin, un moyen de communication avec les dieux. Pour cela, même les défunts étaient traités avec différents onguents aux parfums différents.

Compte tenu de l'importance accordée aux parfums à l'âge du Bronze, leur réalisation nécessite des connaissances et des compétences d'un certain niveau. En effet, les préparateurs sont confrontés à la chimie et aux procédés de distillation, et les deux femmes, Tapputi et Ninu, sont de véritables expertes dans le domaine.

D'après les informations recueillies, il apparaît que les deux utilisaient pour leurs produits des ingrédients différents, tels que des huiles spécialement préparées, de la myrrhe, des fleurs et des résines pressées. De nombreuses recettes de Tapputi nous sont parvenues grâce à d'autres parfumeurs, mais ses textes originaux semblent être perdus.

Grâce à la découverte de la tablette de bronze, les historiens ont également découvert que la chimiste et son assistante travaillaient pour la cour du roi et pour le souverain en personne, et que dans leur société elles avaient une excellente renommée. En outre, il est fait référence à un traité sur la production des parfums et sur la chimie écrit par Tapputi, aujourd'hui perdu, et à la conception et au développement du premier distillateur, l'alambic, qui est encore utilisé aujourd'hui.

Advertisement
image: Wikipedia

Grâce à ces deux femmes, l'étude des processus chimiques a fait de grands progrès au fil du temps, et de nombreuses théories et techniques datant de 1 200 avant J.-C. ont été utilisées depuis des milliers d'années.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci