La vraie histoire de Villa de Vecchi, la maison "la plus hantée d'Italie" - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
La vraie histoire de Villa de Vecchi,…
10 faits sur notre monde que vous ne connaissez probablement pas... et qui vous surprendront agréablement 10 inventions que vous n'auriez jamais pu imaginer

La vraie histoire de Villa de Vecchi, la maison "la plus hantée d'Italie"

3.458
Advertisement

Les passionnés d'histoires paranormales ou de fantômes connaissent peut-être la Villa de Vecchi, considérée comme la "maison la plus hantée d'Italie" et l'une des 7 plus hantées du monde. Contrairement à de nombreuses légendes qui entourent d'autres "lieux hantés" ou historiques, ce qui se raconte dans la province de la ville de Lecco semble se baser sur des faits qui ne se sont jamais vraiment produits et qui ont donné au fil des ans l'horrible réputation de la résidence. C'est dommage, car la Villa de Vecchi était autrefois l'un des endroits les plus fastueux de la zone...

Tout le monde ne connaît sans doute pas Villa de Vecchi, un site emblématique situé à Cortenova, dans la province de Lecco, à deux pas du lac de Côme. La maison qui était autrefois l'un des édifices les plus riches et les plus luxueux de la région est aussi tristement célèbre pour être "la plus hantée d'Italie". Cette demeure a été commanditée à l'architecte Alessandro Sidoli par Felice de Vecchi, patriote et artiste italien, protagoniste des "cinq journées de Milan" et figure importante du Risorgimento.

Pendant près de 100 ans, elle a été un point de repère dans la zone pour son architecture éclectique et son jardin de 130 000 mètres carrés. L'ameublement et les finitions de ce bâtiment étaient d'une grande valeur, Felice de Vecchi, comme l'artiste qu'il était, a soigneusement choisi les meubles, en les faisant arriver du monde entier, en particulier d'Orient. Mais pourquoi le palais d'un noble et gentilhomme estimé de l'époque est-il aujourd'hui considéré comme l'un des endroits les plus hantés du monde ?

Visualizza questo post su Instagram

2010

Un post condiviso da ☠️🕷🦇 (@blonde_in_urbex_) in data:

Tout est dû à une légende qui raconte des événements tragiques qui sont arrivés à la famille De Vecchi et qui ont ensuite concerné toute la résidence. On raconte qu'un jour, de retour d'une promenade, le comte trouva sa femme et sa fille brutalement assassinées dans la Villa de Vecchi. Des années plus tard, lorsque le propriétaire mourut également, la légende raconte que la maison était infestée de présences paranormales étranges et inquiétantes qui ont causé la ruine du palais et le nom de De Vecchi. La légende s'est tellement répandue que dans les années 1920, le spiritualiste anglais Aleister Crowley y a organisé de sombres rituels ésotériques, y passant deux nuits.

On dit que l'homme s'échappe le troisième jour en se plaignant de présences inquiétantes, notamment la mélodie inexplicable d'un piano qui joue. C'est probablement devenu au fil des ans l'histoire la plus populaire, même aujourd'hui les gens prétendent avoir entendu jouer du piano de l'extérieur des murs. Le plus troublant, c'est qu'à l'intérieur il y a effectivement un piano, même s'il est désormais détruit, qui est devenu l'objet du culte de la maison hantée.

Advertisement

Évidemment, la réalité est très différente de la légende et l'actuel état d'abandon de la Villa de Vecchi sert de catalyseur pour les voix et les légendes qui ont été racontées pendant des années. Probablement que tout ce qui est dit sur cet endroit est totalement faux, même Crowley n'y a jamais passé une heure, cette histoire (comme toutes les autres légendes) n'a fait qu'attirer des foules de vandales qui n'ont qu'accentué la destruction du site. Le couple De Vecchi est mort de causes naturelles en 1938 et leurs enfants pendant la Seconde Guerre mondiale ont utilisé ce lieu comme refuge pour les personnes déplacées.

Le dernier fils des premiers gardiens, Giuseppe Negri, a raconté dans une interview en 2013 comment toutes ces rumeurs ne sont que fausses et comment, au fil du temps, le fruit de l'imagination de quelques-uns, a infesté la pensée de l'opinion publique. Ce qui était autrefois un lieu de prestige est maintenant dans un état catastrophique, et des meubles précieux que Felice de Vecchi avait achetés dans toutes les parties du monde il ne reste rien. Au fil des années, il y a eu quelques tentatives timides pour faire revivre ce lieu, parmi tous le FAI (Fondo Ambiente Italiano) qui a essayé dans les années 2000, avant d'arrêter les frais devant les 6 millions nécessaires à la restructuration.  

Espérons que la clameur médiatique qui tourne autour de cet endroit soit l'étincelle pour redonner à cette belle villa la résonance et l'importance qu'elle a dans le territoire. 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci