5 erreurs sur le chauffage domestique que nous répétons tous les ans - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
5 erreurs sur le chauffage domestique…
Voici les 11 objets les plus anciens jamais retrouvés sur Terre Les 6 plus grandes races de chats du monde qui vont vous faire craquer

5 erreurs sur le chauffage domestique que nous répétons tous les ans

6.717
Advertisement

Les robinets thermostatiques sont maintenant obligatoires dans presque tous les pays, mais les citoyens n'ont pas été suffisamment informés pour profiter de tous les avantages qu'ils peuvent apporter à la fois à leur portefeuille et à la qualité de leur vie domestique. Ces robinets, en effet, améliorent l'efficacité des radiateurs traditionnels, vous permettant de personnaliser la température d'une maison à l'autre et d'une pièce à l'autre.

Dans cet article, vous trouverez quelques mythes sur les robinets thermostatiques et le chauffage en général qui, une fois brisés, vous ouvriront une nouvelle façon de chauffer la maison cet hiver.

1. En augmentant le numéro sur la vanne, le radiateur chauffe plus rapidement

Beaucoup de gens, pour résoudre le problème d'une maison froide et inhospitalière, règlent la vanne à la "puissance" maximale : les numéros imprimés sur le robinet, cependant, n'ont rien à voir avec la vitesse du chauffage.

Ces numéros ne sont qu'un rappel pour rappeler à l'utilisateur dans quelle position il atteint la température idéale. Fermer la vanne quand vous avez chaud et l'ouvrir quand vous avez froid n'est pas un bon moyen d'économiser de l'argent, au contraire : le conseil est de trouver une position idéale pour ne pas la modifier.

Il est important de savoir qu'une position "3" ne donne pas la même température sur tous les radiateurs de la maison, ce qui dépend de nombreux facteurs, y compris la taille du radiateur, son exposition et son emplacement dans le système de chauffage domestique.

2. En cas d'absence prolongée, les radiateurs doivent être éteints

Ce comportement peut coûter très cher. En hiver, en effet, les conduites d'eau peuvent se geler, ce qui provoque la rupture du système. Sur les robinets thermostatiques, cependant, il y a un symbole (le flocon de neige) qui évite cet inconvénient : en plaçant le bouton sur le symbole, les radiateurs seront chauffés de temps à autre à une température minimale (4-6°C), suffisante pour éviter le gel

Advertisement

3. Un degré de plus ne fait aucune différence

Et pourtant, c'est vrai : selon les experts, cela représente une économie de 6%. Si vous ajustez la température des pièces en fonction de leur utilisation, vous pouvez réaliser des économies encore plus importantes : par exemple, si le couloir est réglé à 16°C au lieu de 21°C, vous pouvez réduire vos dépenses de 24%. Et ne vous inquiétez pas, vous ne remarquerez pas la différence de température ! 

4. Les rideaux retiennent la chaleur

C'est une croyance du passé, quand les maisons étaient remplies de tissus, de tapis et de rideaux, pour garder les maisons au chaud. Cependant, lors de l'utilisation de radiateurs, la présence de rideaux n'est pas toujours un avantage : lorsqu'ils recouvrent les radiateurs, ils empêchent la diffusion de la chaleur dans les pièces, ce qui crée un obstacle.

Les radiateurs doivent toujours être libéré de tout objet : enlever les cintres, les serviettes, les vêtements et même les couvercles de radiateur. Pour isoler les fenêtres, endroit où se concentre la dispersion de la chaleur, il est préférable de baisser les volets.

5. Mieux vaut allumer les radiateurs seulement quand c'est nécessaire.

Combien d'entre vous allument les radiateurs si nécessaire, laissant la maison froide quand il n'y a personne ou la nuit ? Bien sûr, chauffer les pièces quand tout le monde est à l'extérieur n'a aucun sens, mais en termes d'économies, il est conseillé de garder une valeur de température pas trop basse tout au long de la journée, et de l'augmenter aux moments où c'est nécessaire. La maison ne devrait jamais trop se refroidir et il y a deux raisons à cela :

  • Il faut beaucoup de temps pour chauffer les murs et libérer de la chaleur en continu : lorsque les radiateurs sont allumés "selon les besoins", la majeure partie de l'énergie initiale est utilisée uniquement pour chauffer les murs : en maintenant une température moyenne dans la maison, la chaleur émise par les radiateurs sera immédiatement disponible pour chauffer la pièce.
  • Le froid et l'humidité contribuent à la formation de moisissures dans les pièces. Les experts recommandent de ne jamais descendre en dessous de 15-17°C.

Vous savez maintenant quelles sont les erreurs les plus fréquentes que l'on fait lorsque l'on doit chauffer sa maison en hiver : assurez-vous d'utiliser le chauffage correctement cette année et n'oubliez pas qu'en France, il est interdit de chauffer son logement à plus de 19°C ! (Qui d'entre vous respecte cette disposition ? :-P)

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci