L'exercice du silence pour les enfants : dans la méthode Montessori, il est plus important que toute autre leçon - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
L'exercice du silence pour les enfants…
Ces 11 photos montrent que nous ne savons presque rien de l'apparence originale des aliments que nous achetons BioPen, le stylo qui

L'exercice du silence pour les enfants : dans la méthode Montessori, il est plus important que toute autre leçon

10.717
Advertisement

A la fin de la journée, on souhaite souvent un peu de silence, mais on finit par en avoir peur. Lorsque les adultes se retrouvent en silence, tout est fait pour interrompre cet embarras. Nous, les adultes, nous avons une mauvaise relation avec le silence : il nous met face à nos émotions, nous fait ressentir ce que nous vivons, et cela nous fait peur.

Cette négativité envers le silence se transmet aussi aux enfants : mais c'est Maria Montessori qui nous fait découvrir combien il est important de "faire amitié" avec l'absence de son, autant pour les enfants que pour les adultes.

Les enfants adorent parler et certains sont même trop bavards. Maiscela ne veut pas dire qu'ils n'apprécient pas le silence.

Un adulte n'aime pas le silence parce qu'il le ramène au moment présent, alors qu'il est toujours habitué à penser à l'après ou à l'avant : jamais au présent. Les enfants, d'autre part, sont maîtres dans l'art de vivre le moment présent. Ils ne se soucient pas beaucoup de ce qui a été ou de ce qui sera : il faut saisir leur spontanéité à vivre le "maintenant", en leur apprenant à apprécier le silence.

Les parents pensent souvent qu'ils devraient toujours garder la conversation avec leur enfant vivante et associer le silence à quelque chose qui doit leur resté caché.

Nous oublions que, si l'on exclut les cas où le silence doit susciter des inquiétudes, c'est un élément très important dans la vie d'un enfant.

L'exercice du silence.

Dans l'éducation de Montessori, le silence n'est pas la punition classique qui est donnée aux enfants trop bruyants ou indisciplinés : c'est plutôt un moyen d'éducation. L'éducation à l'écoute de soi.

L'exercice du silence doit venir après la satisfaction des autres besoins de l'enfant, qui ont inévitablement une priorité plus élevée : le mouvement et la parole. Ne sous-estimez pas le besoin de courir, de grimper à un arbre, de jouer avec l'eau et de donner libre cours aux pensées.

Alors il sera naturel de cultiver la bonne dose de silence, que les adultes d'aujourd'hui ont tendance à supprimer. Maria Montessori se souvient du jour où les enfants d'une classe ont découvert le son de la pluie, juste pendant le silence : ils en étaient tous profondément heureux.

Advertisement

Dans les écoles de Montessori il y a de véritables "leçons de silence" qui accompagnent l'enfant vers la connaissance de l'absence de son, sans en avoir peur. Le silence, selon la méthode Montessori, a une double fonction : c'est un instrument qui permet de se reposer, de récupérer de l'énergie et en même temps de se concentrer, de réfléchir et d'écouter avant de parler.

Si nous enseignons aux enfants le plaisir du silence, le monde aura de meilleurs adultes qui n'ont pas peur du silence, qui n'ont pas peur de se sentir vivants.

Tags: EcoleEnfantUtiles
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci