Un petit village japonais cherche désespérément des ninjas... malgré un salaire arrivant à 85 000 $ - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Un petit village japonais cherche désespérément…
Certaines marques de slime peuvent nuire aux enfants : les limites de bore dépassent les limites européennes Cette carte montre quel produit est le plus recherché sur Google dans tous les pays du monde

Un petit village japonais cherche désespérément des ninjas... malgré un salaire arrivant à 85 000 $

7.089
Advertisement

Parallèlement à la crise de la naissance, le Japon est également confronté au problème de la pénurie d'artistes martiaux professionnels. L'annonce faite par le maire de la ville d'Iga révèle la nécessité de trouver des personnes disposées à commémorer l'ancienne rue du Ninjutsu, à savoir "l'art de se rendre invisible."

La ville aimerait attirer les touristes en se concentrant sur le fait que c'est là qu'est née la tradition des guerriers japonais mais il semble que les ninjas se sont pour le coup trop bien cachés !

A la recherche de ninjas...

La ville d'Iga est située à environ 450 kilomètres de Tokyo et, comme beaucoup d'autres lieux ruraux, elle est confrontée au problème du dépeuplement : les jeunes partent chercher du travail dans des contextes urbains qu'un lieu de "seulement" cent mille habitants ne peut leur offrir.

Iga est ravivé pendant le Iga Ueno Ninja Festa une période de cinq semaines du 1er avril au 6 mai qui célèbre la tradition des ninjas et qu'une trentaine de milliers de personnes vont célébrer chaque année.

"Ces jours-là, tout le monde s'habille en ninja et il y a des célébrations, des représentations et des jeux qui célèbrent la tradition du ninjutsu", explique le maire Sakae Okamoto. "Nous essayons d'augmenter le tourisme dans notre zone en nous concentrant sur ce point, mais depuis quelque temps déjà, ces initiatives ne suffisent plus et il est difficile de trouver des personnes prêtes à travailler comme artistes ninja."

En plus d'avoir à convaincre les travailleurs et les professionnels de l'industrie de la construction de se déplacer dans cette zone rurale pour participer aux travaux de construction d'un deuxième musée dédié aux ninjas, la ville a du mal à trouver des personnes prêtes à divertir les touristes avec des performances à thème ninjutsu.

"Les vrais ninjas ont lentement disparu parce que ce n'est pas une classe sociale héréditaire : on ne peut devenir expert en ninjutsu qu'en suivant une formation et un chemin spirituel très exigents... Mais le travail a beaucoup à offrir et le salaire est compétitif : on peut gagner entre 25 et 85 mille dollars par an."

Considérant que le pays a un taux de chômage très bas (2,5%) et qu'à Iga en un an, sur 43 nouveaux résidents, un millier de personnes a quitté la ville, il est probable que le salaire pourrait même augmenter.... Dommage que le poste ne puisse être occupé que par des Japonais, pour des raisons évidentes !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci