Tous les secrets du Stanley Hotel, l'hôtel fantôme où est né le magnifique "Shining" de Kubrick - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Tous les secrets du Stanley Hotel, l'hôtel…
Sa photo est devenue une icône pop, mais peu de gens connaissent l'histoire de la première tatoueuse du 20e siècle 14 photos d'hommes célèbres montrant que la barbe peut vraiment faire la différence

Tous les secrets du Stanley Hotel, l'hôtel fantôme où est né le magnifique "Shining" de Kubrick

1.505
Advertisement

C'est en 1974 que le jeune Stephen King, qui a un roman à son actif et qui est une étoile montante de l'horreur, s'est retrouvé dans un vieil hôtel au pied des montagnes rocheuses du Colorado. Il s'y trouve avec sa famille, c'est presque l'hiver. L'hôtel est sur le point de fermer et ils sont les seuls clients. Les chaises renversées sur les tables, les grands espaces inhabités, qui devaient autrefois être somptueux, véhiculent une atmosphère inquiétante.

Inutile de dire quel roman est né cette nuit-là.

Nous parlons évidemment de Shining, le chef-d'œuvre de la littérature d'horreur dont Kubrick a tiré un autre chef-d'œuvre du cinéma.

L'hôtel en question s'appelait Stanley Hotel, tout comme le réalisateur qui a adapté le livre de King pour le grand écran.

L'hôtel a une histoire particulière, dans laquelle se mélangent les faits et les légendes, vrais et faux, les enquêtes des sceptiques et les suppositions de chasseurs de fantômes et qui, au final, est devenu une occasion de faire revivre le lieu, aujourd'hui connu aussi sous le nom de Shining Hotel, qui abrite de nombreuses activités liées à sa réputation. Mais commençons par le commencement.

Le Stanley Hotel, où King et sa famille ont séjourné et dont il s'est inspiré, a été construit en 1909.

Freelan Oscar Stanley était un entrepreneur et inventeur américain qui a connu une certaine fortune au début du siècle dernier. En 1909, il acheva la construction du Stanley Hotel, situé dans une région montagneuse, sous les conseils de son médecin qui lui avait recommandé l'air frais comme remède contre la tuberculose.

Stanley était très sélectif avec sa clientèle. Il n'acceptait que des hôtes de la haute société et, pendant la Première Guerre mondiale, alors qu'il y avait très peu de personnes, il assistait personnellement à la réception pour juger les prétendants. Parmi les invités les plus célèbres de son hôtel, il y eut Theodore Roosevelt et l'empereur japonais Hirohito.

Advertisement

Stanley avait acheté le terrain au comte de Duraven, un noble irlandais qui compte parmi les nombreux esprits que les chasseurs de fantômes attribuent à cet endroit. Le comte apparaitrait dans les fenêtres de la chambre 407, dont les lumières s'allument et s'éteignent en projetant son visage sur les fenêtres.

Tout le quatrième étage semble hanté, en particulier la chambre 401 qui abriterait un fantôme voleur et c'est celle où l'on entend le plus le grondement de l'ascenseur qui joue un rôle central dans Shining.

Et pourtant, le deuxième étage n'est pas en reste. C'est là que King est resté dans la chambre 217 (qui est devenue 237 dans le film) et est devenu un lieu de culte. Lors du tournage de "Dumb and Dumber", Jim Carrey voulait à tout prix l'occuper mais l'a abandonné après quelques heures, sans dire à personne ce qui lui était arrivé.

La 217 avait fait l'objet de nouvelles locales quelques décennies plus tôt. En 1917, la responsable des gouvernantes Elizabeth Wilson a été victime d'un étrange accident. Alors qu'elle allumait une lanterne dans la chambre, celle-ci a explosé, provoquant l'effondrement du plancher sous ses pieds. La gouvernante a survécu mais les rapports de presse donnent des versions très différentes de l'événement et il n'existe aucune photo de cette dame. Ce qui s'est passé et qui était à l'intérieur de la 217 est devenu l'un des mystères centraux du lieu.

image: Unknown

Le film de Kubrick n'a pas été tourné au Stanley Hôtel qui, par exemple, n'a jamais eu de jardin labyrinthique de haies, mais dans un certain nombre d'hôtels différents. Néanmoins, le Stanley, qui était presque en ruines lorsqu'il a accueilli King, a énormément profité de la renommée découlant du roman et du film, ainsi que de toutes les légendes qui ont (re)commencé à se répandre autour de l'endroit.

Aujourd'hui, l'hôtel attire des foules de curieux et a conservé de nombreux espaces communs tels qu'ils apparaissaient au début du siècle, dont la fameuse chambre 217.

De 2013 à 2015, il a accueilli le Stanley Film Festival, une revue de films d'horreur indépendants et à Halloween, il programme une danse en costume style années 20 : tout comme la fameuse et terrifiante photo qui clôt le film de Kubrick.

Tags: CinémaHistoiresLieux
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci