Un aqueduc romain d'il y a 2000 ans émerge des sables d'une célèbre plage du sud de l'Espagne - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Un aqueduc romain d'il y a 2000 ans…
Le prototype du train roulant à la vitesse du son sera construit en Europe au courant de l'année 10 incroyables destinations de voyage où la nature donne le meilleur d'elle-même

Un aqueduc romain d'il y a 2000 ans émerge des sables d'une célèbre plage du sud de l'Espagne

Par Baptiste
3.567
Advertisement

Début 2018, une forte vague de froid en provenance de Sibérie a frappé l'Europe, causant des dégâts importants aux cultures et de nombreux désagréments à la population. Mais l'un des mérites que nous pouvons attribuer à ce phénomène est qu'il a révélé l'emplacement d'un lieu archéologique fascinant sur la côte de la ville de Cadix, dans le sud de l'Espagne.

En particulier, les tempêtes sur la plage de Cortadura, très fréquentée par les touristes, ont mis en lumière un aqueduc romain du 1er siècle et une rue du 16ème siècle qui la longeait.

La ville de Cadix, grâce à sa position stratégique, a des milliers d'années d'histoire derrière elle ; elle a été colonisée par les Grecs, les Phéniciens, les Carthaginois et bien sûr aussi par les Romains, qui en ont fait un centre névralgique qui a dominé toute la région. On y construisit un aqueduc qui amena l'eau de la source de Tempul jusqu'à un village situé dans la zone de l'actuel San José del Valle. On dit il s'agissait du plus long aqueduc construit en Espagne (plus de 70 km de long), et les fragments mis au jour sont de grandes dimensions et bien conservés.

Quant à la route, c'est très probablement un parcours qui reliait Cadix à la ville de San Fernando, construite autour du 16ème siècle. Selon certains experts, la route peut avoir été construite au-dessus d'une route romaine, tandis que d'autres pensent qu'elle était parallèle à celle-ci, et que la plus ancienne est encore quelque part sur le fond marin.

Quand, en février 2018, la ville s'est réveillée devant les vestiges découverts par la tempête, des dizaines de personnes se sont déversées sur la plage et ont commencé à creuser. Heureusement, les autorités ont été alertées rapidement et se sont empressées d'éviter que quelque chose soit endommagé ou volé.

Les experts savaient depuis lontemps que "quelque chose" était caché sous les pieds des citoyens de Cadix, mais les conditions météorologiques ont accéléré le processus de localisation, donnant à l'homme un nouveau témoignage de l'architecture majestueuse du passé.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci