Ce sculpteur autodidacte réalise des œuvres si détaillées qu'elles semblent vivantes - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Ce sculpteur autodidacte réalise des…
Les scientifiques identifient la cause probable des maladies auto-immunes et un moyen de les combattre Un équipage exclusivement féminin pilote des avions dans le pays où les femmes ne sont pas autorisées à conduire

Ce sculpteur autodidacte réalise des œuvres si détaillées qu'elles semblent vivantes

1.942
Advertisement

L'art est une grande opportunité pour donner du courage aux gens: en plus de nous étonner par la beauté indéniable de ses œuvres sculpturales, l'artiste Jago Jacopo Cardillo - né en 1987 - nous frappe aussi par la franchise de ses paroles et l'enthousiasme qui anime sa conception de l'art.
Depuis son enfance, Jago est fasciné par les œuvres de grands maîtres comme Michel-Ange et c'est peut-être en pensant à eux qu'il a abandonné ses études pour poursuivre un rêve dont lui seul connaissait la route

Bien qu'il ait commencé ses études à l'Académie des Beaux-Arts, Jago a décidé d'abandonner ce parcours après un litige avec un de ses professeurs.

image: jago.art

"Quand en 2011 j'ai été sélectionné pour le Pavillon italien de la 54ème édition de la Biennale d'Art de Venise en 2011, un de mes professeurs m'a dit qu'il était nécessaire d'évaluer si j'étais capable de réaliser une telle mission". Mais Jago n'avait aucune intention de laisser les autres décider si son art était digne d'un écrin aussi important, ainsi il accepta l'invitation et abandonna aussitôt ses études. Cela fait aujourd'hui de lui un sculpteur sans "bout de papier", mais "si j'avais écouté cette personne, je serais resté là à l'intérieur, hochant la tête comme un enfant à qui on dit de rester immobile et d'écouter au lieu d'être libre de jouer". Il n'avait alors que 24 ans.

Suite à cet épisode, Jago n'a aucun problème à se définir comme un sculpteur autodidacte (dans cette photo nous voyons Vénus, une œuvre de 2017).

Un post condiviso da JAGO (@jago.artist) in data:

Advertisement

Grâce à sa technique habile et sa grande attention aux détails, Jago est capable de graver la pierre pour la rendre vivante.

image: jago.art

L'une de ses œuvres les plus célèbres est certainement celle intitulée "Habemus Hominem".

En 2009, Jago a réalisé un portrait de Benoît XVI, pour lequel il a reçu en 2012 la "Médaille Pontificale" du Saint-Siège, et qu'il a ensuite déshabillé en 2016 après l'annonce du retrait du pape (qui a eu lieu en 2013).

La pelle dentro - 2010.

image: jago.art
Advertisement

Memoria di sé - 2015.

image: jago.art
Advertisement

Habemus Hominem - 2009/2016.

Attraverso - 2015.

image: jago.art
Advertisement

Carne - 2015.

Ego - 2007.

image: jago.art

Termini - 2014.

Airavata - 2015.

image: jago.art

Vénus.

Un post condiviso da JAGO (@jago.artist) in data:

L'artiste devant son œuvre.

image: jago.art

Jago se dit aussi "social artist" parce qu'il aime tourner des vidéos dans lesquelles il parle de son travail et montre les coulisses de ses créations.

Vous pouvez suivre son fascinant travail ici: Web | YouTube | Facebook | Instagram

Tags: ItalieArtIncroyables
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci