Voyager nous rend beaucoup plus heureux que n'importe quelle richesse matérielle

Baptiste

03 Décembre 2017

Voyager nous rend beaucoup plus heureux que n'importe quelle richesse matérielle
Advertisement

Qu'est-ce que cela signifie d'être heureux, qu'est-ce que cela signifie l'être pour nous, comment parvenir à la sérénité: nous nous posons la même question de bien des manières différentes, mais nous ne transformons presque jamais en action ces choses qui auraient vraiment le pouvoir de nous rendre heureux.
Selon le psychologue Tom Gilovich, la question est: "dans la vie, est-il mieux de faire ou d'avoir?"
Une fois que vous aurez compris le mécanisme derrière le fait d'avoir, vous comprendrez pourquoi, selon cet expert, la meilleure façon d'être heureux dans la vie est de faire.

Advertisement

Faire ou avoir? Tel est le dilemme

Faire ou avoir? Tel est le dilemme

Pixabay.com/StockSnap

En plus de payer des impôts, des factures et des prêts, les deux principales façons dont nous pouvons dépenser notre argent sont le shopping et les expériences telles que les voyages, les visites culturelles, les activités sportives. Cependant, il existe une différence abyssale entre ces deux types de dépenses.
Comme l'explique le professeur Gilovich, lorsque nous achetons quelque chose de façon inconsciente, nous avons tendance à nous rassurer sur le fait que, puisque nous entrons en possession de cet objet matériel qui dure dans le temps, la satisfaction que nous obtiendrons de cet achat sera aussi durable. Mais ce n'est pas si simple: "L'un des ennemis du bonheur est l'adaptation. Quand on achète un objet, on se sent heureux, mais cet état dure peu, juste le temps de s'adapter, justement, à celui-ci".

Advertisement

Le bonheur s'achète-t-il avec de l'argent?

Le bonheur s'achète-t-il avec de l'argent?

Pixabay.com/Maxmann

La réponse pourrait être: oui... si vous savez comment le dépenser! Selon Gilovich:"Les expériences que nous faisons dans la vie seront toujours plus importantes que tout bien matériel. Bien que nous associons fortement notre identité à des objets, comme par exemple à un style vestimentaire précis, les objets resteront toujours séparés de notre personne. Au contraire, nous pouvons dire que nous sommes le résultat des expériences que nous avons faites et qui, par conséquent, font partie de nous".
C'est pourquoi voyager, participer à des événements culturels et des ateliers, visiter des expositions, faire du sport, tenter une toute nouvelle expérience sont autant d'exemples d'achats vraiment intéressants.
Le fait de dépenser pour eux, par ailleurs, nous expose moins au risque d'éprouver de l'envie pour ce que les autres ont matériellement.
Si l'on considère le peu d'effet que les possessions matérielles peuvent nous donner sur le plan émotionnel, cela nous semble un point de vue à garder à l'esprit...

Advertisement