Les néonicotinoïdes sont présents dans le miel du monde ENTIER, une nouvelle étude le révèle. - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les néonicotinoïdes sont présents…
Voici à quoi ressemblaient certains objets familiers lors de leur première apparition sur le marché Avoir moins de choses signifie plus de bonheur: la vie minimaliste de ce Japonais en est un exemple

Les néonicotinoïdes sont présents dans le miel du monde ENTIER, une nouvelle étude le révèle.

1.608
Advertisement

Que les abeilles meurent, qu'elles soient empoisonnées et que nous perdions un élément extrêmement important pour l'équilibre de l'écosystème, cela semble nous concerner que très peu. En tout cas, cela ne semble pas inquiéter les hommes politiques décidant les pesticides à utiliser dans l'agriculture et de ceux qui devraient être interdits. Qu'est-ce que les pesticides ont à voir? Ils sont la principale cause de mortalité des abeilles ces dernières années. 

On pensait qu'il s'agissait d'un problème uniquement en Europe et en Amérique du Nord, pays où les néonicotinoïdes sont largement utilisés. Et pourtant, une étude révèle qu'il s'agit d'un problème mondial.

image: pixabay.com

La presque totalité des abeilles de la planète luttent chaque jour pour survivre aux dégâts causés par les pesticides agricoles: une étude publiée le 6 octobre 2017 dans la revue Science montre que les trois quarts du miel mondial sont contaminés par au moins un de ces pesticides. En particulier,

  • 75 % des échantillons de miel du monde entier (à l'exception de l'Antarctique) sont contaminés par un ou deux des cinq néonicotinoïdes mis en accusation.
  • 45 % des échantillons étaient contaminés par deux ou trois néonicotinoïdes.
  • 10 % des échantillons étaient contaminés par 4 ou les 5 néonicotinoïdes.

Aucun pays n'est exclu de l'étude: même l'île la plus réculée du Pacifique produit du miel empoisonné.

Il s'agit de la toute première étude à examiner des échantillons de miel à l'aide d'une méthode standardisée dans le monde entier. Le Professeur Alex Aebi, biologiste à l'Université Suisse de Neuchâtel, qui travaille sur ce sujet depuis 2012, a demandé à ses collègues de ramener un petit pot de miel du lieu visité pendant les vacances. Ainsi, il s'est procuré 198 échantillons de miel dumonde entier.


Le fait préoccupant est que l'urgence d'interdire ces pesticides ne semble pas revêtir l'importance nécessaire: cela fait des années que cette question est débattue en Europe et en Amérique du Nord, sans qu'une décision finale ne soit prise.

Il a été démontré combien les pesticides, en particulier ceux appartenant à la catégorie des néonicotinoïdes, modifient la perception de l'orientation des abeilles et les rendent incapables de rechercher le pollen. En plus du système nerveux, le système immunitaire est également impacté. Ces certitudes se réfèrent aux effets d'un seul pesticide sur un groupe d'abeilles, alors qu'il n'existe pas encore d'études sur les effets de l'association de deux pesticides ou plus.
Les hypothèses ne sont certainement pas positives.

Il ne reste plus beaucoup de temps pour empêcher les abeilles de mourir... Nous courrons à la catastrophe si rien n'est fait.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci