La vraie histoire de Gotham City, où les habitants se sont prétendus fous pour duper le roi - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
La vraie histoire de Gotham City, où…
Vous l'avez déjà vécue, mais vous ne le savez pas: voici ce qu'est la (terrifiante) paralysie du sommeil Un illustrateur imagine les personnages de Disney dans la vie réelle: voici comment ils apparaîtraient

La vraie histoire de Gotham City, où les habitants se sont prétendus fous pour duper le roi

3.617
Advertisement

Gotham City existe vraiment, mais ce n'est pas une sombre métropole américaine où se nichent des criminels ennemis de Batman, mais une petite ville dans le comté de Nottingham dans la campagne anglaise. Son nom, en fait, signifie ville des chèvres ((Goat's Town)) et dérive de l'anglais ancien. La ville a toujours été dépeinte comme une citadelle de fous, choisie pour cela comme source d'inspiration pour Batman, mais ce que nous raconte l'histoire est tout le contraire: les habitants de Gotham furent exceptionnellement malins, ils firent semblant d'être fous pour duper les puissants.

Image de couverture: British School e Asterion | Wikimedia

Le roi Jean d'Angleterre avait décidé de construire un pavillon de chasse près du village de Gotham

Ce que l'histoire raconte, c'est que, au XIIIe siècle, le roi Jean d'Angleterre annonça qu'il voulait construire un pavillon de chasse juste à côté du village. Pas une bonne nouvelle pour les habitants de Gotham parce que chaque route empruntée par le roi était automatiquement "la route du roi" et était soumise à des taxes et des péages. Ces impôts auraient causé du tort à l'économie d'un petit centre habité comme Gotham, c'est ainsi que les sages du village ont imaginé une stratégie... 

 

Soudain, les habitants commencèrent à avoir des comportements étranges et le roi changea d'avis pour ne pas être contaminé par la folie.

A cette époque, la folie était considérée comme une maladie contagieuse, et les habitants de Gotham en semblaient bien atteints: ils construirent une clôture autour d'une haie où avait niché un coucou, symbole de l'été, pour empêcher l'hiver de revenir. Ils essayèrent de noyer une anguille. Ils commencèrent à faire rouler les formes de fromage en bas de la colline afin qu'ils puissent se vendre tout seul sur le marché.

Le stratagème a fonctionné. Le roi décida de ne plus jamais mettre les pieds à Gotham, mais le village passa à l'histoire comme un lieu de fous. Les légendes et les histoires ont été retransmises pendant des années et après 600 ans, l'écrivain Washington Irving décrit New York comme "le Gotham des temps modernes" et cette comparaison, encore une centaine d'années plus tard, a fini par influencer les scénaristes de Batman.

Il est intéressant de constater que la folie s'est avérée être le masque parfait pour dissimuler la sagesse et l'intelligence.

Tags: CurieusesLieux
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci