Oubliez les arcs-en-ciel et la crinière: voici comment était la dernière licorne sibérienne qui a vécu sur terre - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Oubliez les arcs-en-ciel et la crinière:…
La marijuana atténue les effets de l'Alzheimer? Ces études semblent suggérer que oui Les couples vraiment heureux tendent à ne pas publier de photos sur les réseaux sociaux, suggèrent les experts

Oubliez les arcs-en-ciel et la crinière: voici comment était la dernière licorne sibérienne qui a vécu sur terre

Par Baptiste
3.173
Advertisement

Pendant des années, les scientifiques ont estimé que la licorne sibérienne, une ancienne espèce à mi-chemin entre un cheval et un rhinocéros, s'était éteinte il y a 350 000 ans, mais is un crâne fossile trouvé au Kazakhstan a complètement chamboulé cette théorie. On estime en effet que cette créature incroyable a vécu sur terre il y a environ 29 000 ans. La licorne a donc bel et bien  existé, mais elle n'était pas, malheureusement, comme dans les livres pour enfants!

Image de couverture: Ballista e Heinrich Harder | Wikimedia

La licorne qui a vraiment vécu, Elasmotherium sibiricum, était énorme et beaucoup plus similaire au rhinocéros d'aujourd'hui, et il portait surtout la corne la plus terrible que vous puissiez imaginer: elle pouvait atteindre deux mètres de longueur (il faut dire aussi que l'espèce pouvait atteindre six mètres de longueur pour un poids de plus de quatre tonnes!). Malgré sa taille gigantesque, la licorne sibérienne était pourtant très probablement un animal de pâturage.

 

Crane de Elasmotherium sibiricum

La question qui intrigue les chercheurs désormais est de savoir comment il est possible que ce spécimen ait vécu si longtemps par rapport aux données précédemment collectées. Très probablement dans le sud-ouest de la Sibérie, ces animaux trouvaient refuge et ce spécimen y a survécu longtemps contrairement au reste de son espèce. Une autre hypothèse pourrait être celle d'une migration plus au sud, mais il n'y a pas encore assez d'indices pour construire une théorie appropriée. C'est pourquoi les chercheurs espèrent trouver de nouveaux vestiges rapidement pour venir à bout de ce mystère...

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci