Certains animaux survivent même une fois qu'ils ont été mangés - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Certains animaux survivent même une…
Un enfant paraplégique et un chien: voici la relation incroyable qu'ils ont construit Dites adieu au Wi-Fi: le Li-fi vous fera naviguer 100 fois plus vite. Voici comment il fonctionne

Certains animaux survivent même une fois qu'ils ont été mangés

3.760
Advertisement

Les gros poissons mangent les petits, c'est le cycle de la vie, la sélection naturelle. Mais être mangés n'est pas toujours synonyme de mort, certains animaux (très peu nombreux) semblent sortir indemnes à la fin de ce processus. Certains biologistes ont été envoyés pour une expédition au Timor oriental, un pays d'Asie du sud-est, et ont été témoins d'un fait très inhabituel: un serpent est sorti vivant de l'anus d'un crapaud.

C'était un serpent brahmane, un petit spécimen qui peut atteindre un maximum de 16 cm de longueur. L'événement en lui-même était étonnant car le serpent est un animal vertébré qui a besoin de respirer avec ses poumons pour survivre: probablement le serpent avait réussi à sortir du crapaud en se frayant un chemin dans son estomac vide, mais sans ses écailles extrêmement résistantes, les sucs gastriques l'auraient consommé. Au-delà de ce fait inhabituel, il existe des animaux qui semblent être en mesure de survivre naturellement dans l'intestin d'un prédateur.

 

image: pixabay.com

Ce sont les escargots, qui, grâce à leur faible besoin d'oxygène et à leur coquille qui les protège des sucs gastriques, sont capables de survivre à certains appareils digestifs. En 2012, le chercheur de Shinichiro Wada de Tohoku University au Japon a mené une expérimentation pour démontrer qu'environ 15% d'une certaine espèce d'escargots survivent, dans certains cas en se scellant à l'intérieur de la coquille avec du mucus.

Mais cette pratique semble encore plus fréquente dans les milieux marins, où certains escargots de mer seraient en mesure de survivre à l'ingestion du canard colvert, notamment grâce au mode alimentaire du volatile qui prévoit l'ingestion d'un grand nombre de proies, diminuant ainsi son efficacité digestive.

Advertisement
image: pixabay.com

Certaines espèces d'escargots auraient atteint des zones qu'elles n'auraient jamais été en mesure d'atteindre sans ailes, et peut-être que c'est exactement ce qui s'est passé. En voyageant « à bord » des prédateurs itinérants, utilisés involontairement comme moyen de transport, et sortant indemnes de leurs appareils digestifs, elles auraient peuplé des zones qu'elles auraient autrement exclues.

Mais ingérer des proies vivantes pourrait être risqué pour les prédateurs, car certains de ces escargots peuvent contenir le ténia qui semble justement tirer profit d'eux pour atteindre les oiseaux, l'un de leurs "hôtes" préférés.

Tags: AnimauxCurieuses
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci