Quand les contrebandiers portaient des « chaussures sabot de vache » pour éviter d'être pris - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Quand les contrebandiers portaient des…
6 plantes anti-moustiques à avoir à la maison pour les éloigner naturellement Extraire l'hydrogène de l'air pollué: ce dispositif le permet

Quand les contrebandiers portaient des « chaussures sabot de vache » pour éviter d'être pris

4.150
Advertisement

En 1919, avec l'adoption de deux textes de loi, les États-Unis ont interdit la production, la vente, l'importation et le transport d'alcool. La loi est restée en vigueur jusqu'en 1933, mais, comme vous le savez sans doute, cette mesure n'a pas franchement réussi: comme cela arrive souvent, l'interdiction conduit simplement à d'autres méthodes de production (la distillation clandestine) et ceux qui « travaillaient » dans ce secteur inventaient les stratagèmes les plus variés pour éviter d'être pris, et notamment « les chaussures sabot de vache ».

Image de couverture: National Archives Identifier

Les distilleries clandestines américaines étaient presque toujours cachées dans la végétation dense de la forêt.

image: Dave/Flickr

Dans les années de la probibition, traquer les producteurs illégaux d'alcool était une sorte de chasse aux sorcières.

Et étant donné que les enquêtes étaient menées par des méthodes qui sont décrites dans un livre d'Arthur Conan Doyle, les contrebandiers étaient rusés comme Sherlock Holmes.

Advertisement

Ils avaient recours à ce qu'on appelle les "Cow Shoes"(chaussures de vache); grâce à elles, la police ne trouvait aucune trace d'empreintes humaines dans la forêt et n'arrivait pas à débusquer les distilleries illégales.

Jusqu'à 1922, cette astuce simple mais efficace est resté un secret connu seulement par les producteurs d'alcool clandestins, mais la ruse a été découverte et la police l'a diffusée dans tout le pays.
Dans tous les cas, la loi fut un échec total: pendant ces années-là, non seulement la production d'alcool ne s'est pas arrêtée, mais en plus, cela a augmenté le taux de criminalité (24%), d'homicides (13%) et de dépendance aux drogues (45%) .

Tags: UsaCurieusesHistoire
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci