Cette artiste a laissé son corps à libre disposition pendant 6 heures: voici ce qui s'est passé - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Cette artiste a laissé son corps à…
Énorme, géniale, impitoyable: l'inventivité de ces professeurs mériterait médaille Créer des meubles recouverts d'herbe? L'idée géniale d'une entreprise!

Cette artiste a laissé son corps à libre disposition pendant 6 heures: voici ce qui s'est passé

38.081
Advertisement

Les plus jeunes connaissent peut-être l'art de l'artiste Marina Abramović grâce à un curieux fait au cours d'une performance au MoMA à New York (vidéo à la fin), mais l'originalité de ses créations a été une constante de sa carrière depuis le début. Aujourd'hui, nous parlons d'une performance qu'Abramovic a tenue en Italie en 1974: pendant six heures, elle a laissé son corps utilisé comme un objet par les personnes qui ont voulu prendre part à l'expérience artistique. Voici comment ça s'est déroulé.

Pour tester les limites de la relation entre l'artiste et le public, Abramovic, en 1974, a tenu une performance artistique à Naples intitulée « Rhythm 0 ».

72 objets, « de plaisir et de douleur » ont ainsi été disposés, et chacun pouvait en faire ce qu'ils voulaient

Advertisement

Parmi ces objets, il y avait: une rose, une plume, du miel, un fouet, de l'huile d'olive, des ciseaux, un scalpel, une arme à feu et une balle.

Pendant ces six heures, l'artiste s'est imposée une attitude passive, laissant agir le public.

Au début, l'interaction était timide, la plupart des participants se limitait à des actes innocents.

Advertisement

Mais les heures passant, l'impassibilité de l'artiste semblait alimenter l'agressivité du public.

Les personnes prenaient des libertés de plus en plus grandes, arrivant à utiliser les objets de douleur avec une grande facilité.

Advertisement

A la fin de la performance, son corps montrait tous les signes des actions des participants: nue, recouverte de substances, de griffures et de coupures.

Le commentaire d'Abramovic à la fin de la performance qui reste à ce jour l'une de ses plus connues et plus percutantes a été: "J'ai appris que si vous vous abandonnez totalement au public, celui-ci peut arriver à vous tuer. Je me suis sentie vraiment violée: ils ont déchiré mes vêtements, coincé dans le ventre des épines de roses, une personne m'a pointé l'arme [chargée, NDLR] sur la gorge. [...] Une atmosphère d'agressivité s'était formée. Après exactement six heures, comme prévu, je me suis levée et me suis dirigée vers le public, mais tout le monde a disparu pour éviter une confrontation".

Ci-dessous, vous pouvez voir la performance de 2010 mentionnée au début, à savoir le moment où Abramovic se retrouve devant elle la personne avec laquelle elle a partagé dix ans de sa vie, et de laquelle elle s'est séparée en 1988 (il s'agit de l'artiste allemand Ulay).

Regardez la Vidéo:

Tags: ArtistesArtCurieuses
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci