L'enfant qui se bat pour la vie en faisant le triathlon: l'histoire la plus tendre (et triste) que vous lirez aujourd'hui - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
L'enfant qui se bat pour la vie en faisant…
Vous réchauffez le riz au micro-ondes? Pour les médecins, le risque d'intoxication est élevé 10 personnes qui face à la gravité de la situation, n'en ont RIEN À FAIRE

L'enfant qui se bat pour la vie en faisant le triathlon: l'histoire la plus tendre (et triste) que vous lirez aujourd'hui

3.607
Advertisement

Jake Vella est un enfant de 8 ans venant de Malte qui souffre d'une maladie rare terrible: malgré une activité physique assidue et un régime alimentaire strictement contrôlé, l'enfant se bat constamment contre la prise de poids (et d'autres problèmes de santé) qui met tous les jours sa vie en danger.
Pour contrer les effets de cette maladie, Jake se dédie au triathlon avec toute sa force et, en attendant, il tente de vivre une vie le plus possible égale à celle de ses pairs. Le voici en train de finir une course difficile avec l'encouragement de son premier entraîneur et soutien: son père.

La maladie qui a frappé Jake s'appelle le syndrome Rohhad et seules 75 personnes dans le monde en souffrent. En plus de causer un gain de poids soudain et rapide, Jake doit aussi composer avec un dysfonctionnement de l'hypothalamus, hypo-ventilation et des troubles du système nerveux.
Les médecins ne savent pas combien de temps il lui reste à vivre, car aucun de ceux qui ont contracté cette forme dysfonctionnelle n'est arrivé à plus de vingt ans, et il n'y a malheureusement pas de remède. En général, la gravité de la situation dépend du type de cancers qui accompagnent souvent ce syndrome, dans le cas de Jake, c'est au dos. Cependant, le courageux garçon a décidé de ne pas abandonner et de se battre tant qu'il en aura la force, et c'est la raison pour laquelle il a décidé de se dédier au triathlon.

Être en mesure de franchir la ligne d'arrivée était un rêve qui allait au-delà du bien-être qu'il tire de la performance sportive en elle-même: le petit garçon a voulu imiter les gestes des frères Brownlee, deux athlètes primés pour lesquels Jake a été prêt à s'entraîner dur et à affronter les éventuels préjudices des personnes.

Advertisement

Sa mère Maruska a dit dans une interview: « Le Triathlon aide Jake à se maintenir en forme et actif. C'est bon pour sa santé et cela lui donne l'occasion de socialiser avec d'autres enfants de son âge. ». Chaque jour, il vit une vie normale, il va à l'école, joue de la batterie, mais ses parents doivent veiller attentivement à ce qu'il ne tombe pas malade, même un simple rhume pourrait créer des complications terribles.

Jake s'entraîne trois fois par semaine avec la Malta Youth Triathlon Association et les familles des autres enfants sont toujours prêts à le soutenir, tout comme ses parents. C'est de cette manière que Jake arrive à se battre, avec l'amour des gens qui l'entourent.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci