Voici la radiographie d'un carlin, en la regardant, on ne peut que se poser des questions - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Voici la radiographie d'un carlin, en…
McDonald commence la livraison à domicile: vous pouvez dire adieu au régime! Vous lisez mais vous oubliez immédiatement les contenus? Voici les techniques de base pour retenir plus facilement les choses

Voici la radiographie d'un carlin, en la regardant, on ne peut que se poser des questions

5.206
Advertisement

La carlin est connu pour sa bouille adorable qui se caractérise par son museau aplati. Mais saviez-vous que celui-ci est la source de problèmes de santé qui touchent cette race.

Une radio nous permet de voir de nos propres yeux le squelette d'un carlin, et ainsi comprendre les difficultés que le chien de cette race doit affronter tous les jours.

image: Wikimedia

La conséquence la plus grave de ce museau rikiki est le syndrome brachycéphale, qui conduit à des difficultés respiratoires lourdes. Les carlins ont plus de tissus mous dans la partie postérieure de leur palais par rapport à d'autres chiens, une caractéristique qui peut interférer avec l'échange d'air.

Les narines de carlin sont assez étroites, et c'est une autre caractéristique typique du syndrome qui rend la respiration plus difficile. De plus, la trachée est hypoplasique, c'est-à-dire sous-développée, ce qui rend l'échange d'air moins facile et normal, comme cela se produit auprès de tous les autres canidés.

Advertisement
image: Wikimedia

Mais pour comprendre les différences par rapport aux autres races de chiens, il suffit de comparer la radio précédente avec un exemple du crâne d'un berger allemand: la tête de cette race, semblable à celle de la plupart des canidés, est étirée, et non écrasée comme pour le carlin, car elle permet au sens de l'odorat de se développer et donner le meilleur de ses fonctions.

En outre, la forme allongée du museau aide à protéger les yeux, qui sont situés à une distance de sécurité des objets que le chien doit par nature renifler.

Ces caractéristiques poussées à l'extrême ont une influence énorme sur la vie de l'animal. Il tend à devenir sédentaire (ce que ses ancêtres nétaient vraiment pas), et finit par grossir et renoncer à toutes formes d'activité physique.

Dans les pires des cas, sa vie même est menacée par des complications dues à un fonctionnement anormal de son corps.

image: pixabay

En conclusion, penser que tous les chiens doivent avoir les caractéristiques physiques de leurs ancêtres le loup est certainement naïf, mais cela ne veut pas dire que l'on ne doit pas réglementer ou limiter la sélection, surtout si cela sert à garantir à nos amis une meilleure qualité (et quantité) de vie.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci