Ce musée en plein cœur des États-Unis abrite le bonsaï de 392 ans, qui a survécu à Hiroshima - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Ce musée en plein cœur des États-Unis…
Vous êtes en carence de magnésium? Voici les symptômes qui le révèlent Ce que vous voyez dans cette image révèle de nombreux aspects de votre personnalité... Êtes-vous d'accord?

Ce musée en plein cœur des États-Unis abrite le bonsaï de 392 ans, qui a survécu à Hiroshima

3.354
Advertisement

Les bonsaïs sont typiquement japonais, mais ils sont appréciés partout dans le monde. Sachez par exemple qu'à Washington, il existe une collection spéciale de bonsaïs, âgés pour certains de plusieurs siècles. Le musée a été créé en 1976 avec un don de l'administration japonaise au secrétaire d'État de l'époque, Henry Kissinger, à l'occasion du deuxième centenaire de la naissance des États-Unis d'Amérique.

Ce n'est pas la première fois que le Japon offre un cadeau «vert» aux États-Unis: en 1912, 3.000 cerisiers ont été donnés, et ceux-ci parfument encore l'avenue du National Mall.

Le musée a commencé ses activités avec 53 spécimens, mais avec les donations des années suivantes, le nombre de bonsaïs a augmenté.

Advertisement

Dans le musée, on peut observer de près les différentes écoles de l'art du bonsaï.

Le style Chokkan est un style strictement vertical; il prévoit un seul arbre dans le vase, qui pousse d'une manière fuselée vers le haut. Les pins, en particulier, sont prédisposés à cette croissance.

Le style Kengai évoque plutôt une cascade de branches: il imite la culture des arbres sur les falaises qui, pour l'action de la force de gravité, ont tendance à amener les principaux troncs vers le bas.

Il y a aussi ce qu'on appelle l'école root-over-rock, traduit comme "racines autour de la pierre": l'effet de ce style est spectaculaire car il consiste à faire grandir les racines autour d'une roche, placée au-dessous du tronc.

Dans le musée, on peut observer des bonsaïs appartenant à de nombreuses autres écoles, ce qui perment d'en savoir plus sur la beauté de cet art oriental.

Dans le musée, il y a aussi le fameux Pin Blanc, qui a survécu à l'explosion de la bombe atomique sur Hiroshima en 1945.

L'arbre a été cultivé depuis 1625 et presque par miracle, il n'a subi aucun dommage grave suite à l'explosion.

En faisant un calcul rapide, le pin blanc remonte à la première colonisation aux États-Unis, c'est pourquoi le peuple américain y est très attaché!

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci