Ils trouvent une liste de courses d'il y a 384 ans, voici de quoi on avait besoin au 17e siècle! - Curioctopus.fr
x
Ils trouvent une liste de courses d'il…
La vie avant et après l'arrivée d'un chien: voici les adorables conséquences de l'adoption 21 petits morceaux d'histoire racontés par de rares photographies d'époque

Ils trouvent une liste de courses d'il y a 384 ans, voici de quoi on avait besoin au 17e siècle!

12 Février 2017 • Par Baptiste
13.219
Advertisement

Pendant les travaux de rénovation d'une célèbre maison de campagne anglaise, une lettre du XVIIe siècle a été retrouvée: la date de la feuille de papier bien conservée indique en effet "Octobre 1633". Ce n'est pas une simple lettre de correspondance, mais une liste de courses: eh oui, l'habitude d'écrire la liste des biens à acheter était commune même quatre siècles en arrière.

Cette découverte aide à reconstruire davantage l'histoire de la maison de campagne de Knole, une des plus belles résidences historiques en Angleterre...

Ce qui est écrit est très curieux: la liste d'achats n'est pas sous la forme d'une liste, mais elle ressemble davantage à un texte en prose.

Elle a été très probablement écrite par un fonctionnaire, un certain M. Robert Draper, qui commissione à un certain M. Bilby des achats pour la maison: dans la lettre, on peut lire des termes désormais inutilisés, et des objets qui aujourd'hui ne feraient certainement pas partie d'une liste de courses. Parmi eux, on trouve la morue dessalée, appelée "Greenfish", une houe, des cuillères en étain, un vieil alliage métallique d'étain et de plomb, et une poêle.

Selon le UK’s National Trust, le musée qui gère la résidence, la liste a été écrite par un serviteur assez instruit, même si la lettre n'est pas exempte d'erreurs d'écriture.

Pendant les travaux de restauration, deux autres lettres ont été retrouvées, l'un datée de 1662 et l'autre de 1603.

L'une d'elles a été retrouvée juste à côté de la liste des courses, elle aussi sous un plancher. L'autre a été cachée dans la cavité d'un plafond.

«Il est très rare de trouver dans un si bon état des lettres du XVIIe siècle. Ces témoignages nous font entrer dans l'administration domestique de l'époque», a déclaré Nathalie Cohen, archéologue de la structure.

Advertisement

Une de ces lettres a été découverte par un jeune volontaire, qui a toujours suivi les travaux de restauration de la maison sans aucune compensation financière.

Jim Parker a passé six ans dans la structure avant de retrouver cette relique précieuse: il a d'abord été employé pour surveiller l'une des pièces pendant les visites, mais il a maintenant été récompensé en faisant partie de l'équipe archéologique.

"J'ai été vraiment ému quand j'ai vu des morceaux de papier entre les briques: la première feuille était repliée sur elle-même et submergée par la poussière. Nous avons rapidement réalisé qu'il s'agissait d'une lettre, mais c'est seulement en observant la calligraphie que nous avons réalisé qu'elle pouvait remonter au 17e siècle! Depuis lors, j'ai été rebaptisé Jimdiana Jones!".

La prestigieuse résidence cache certainement beaucoup d'autres secrets... Quoi qu'il en soit, les découvertes, après un processus de nettoyage méticuleux, sont maintenant exposées au public dans la superbe maison de campagne.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci