Ils trouvent une épée d'il y a 2500 ans: un trésor inestimable

Baptiste

20 Décembre 2016

Ils trouvent une épée d'il y a 2500 ans: un trésor inestimable
Advertisement

Imaginez-vous dans les chaussures de l'équipe d'archéologues qui, en décembre 1965, se sont retrouvés à faire cette découverte sensationnelle. Ils se trouvaient à 7 kilomètres des ruines de Jinan, dans la province de Shandong, en Chine, quand, dans l'une des cinquante tombes découvertes dans la zone, a été trouvé un objet très spécial: c'était une épée datant d'il y a 2500 ans, mais encore complètement intacte, brillante et ... prête à l'emploi!

Conservée dans une boîte en bois noir, gainée, on pensait que l'épée aurait été endommagée par les ravages du temps, mais ...

via neatorama.com

Advertisement

La lame était parfaite...

La lame était parfaite...

C'est la légendaire Goujian, l'Excalibur de la Chine a été enterré il y a 2.500 ans, en fixant vers le manche une mystérieuse inscription.

C'est la légendaire Goujian, l'Excalibur de la Chine a été enterré il y a 2.500 ans, en fixant vers le manche une mystérieuse inscription.
Advertisement

Aucun signe d'oxydation aujourd'hui, elle peut couper parfaitement.

Aucun signe d'oxydation aujourd'hui, elle peut couper parfaitement.

Avec 55 cm de long, entièrement en bronze, Goujian pèse 875 grammes et est la classique épée à double tranchant de la tradition chinoise.

Avec 55 cm de long, entièrement en bronze, Goujian pèse 875 grammes et est la classique épée à double tranchant de la tradition chinoise.

On trouve de la soie mais aussi des décoration en cristal bleu et turquoise sur les deux côtés de la lame.

On trouve de la soie mais aussi des décoration en cristal bleu et turquoise sur les deux côtés de la lame.
Advertisement

Que dire de la mystérieuse inscription?

Que dire de la mystérieuse inscription?

Les inscriptions sont disposées sur deux colonnes, pour huit caractères au total. Écrit dans une ancienne langue chinoise, une variante du Zhuan Shu, une écriture difficile à interpréter, six des huit caractères ont été immédiatement déchiffrés: ils indiquent que l'épée appartenait au roi de Yue, et qu'elle a été réalisée pour un usage personnel.

Sur les deux autres caractères, cependant, le mystère planait. Finalement, on a découvert qu'au moins l'un des deux signes se référait à Goujian, le dernier empereur de l'État de Yue, et voilà pourquoi l'épée a été baptisée en son honneur.

Advertisement