Ail en provenance de Chine: voici pourquoi il n’est pas bon et comment le reconnaître - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Ail en provenance de Chine: voici pourquoi…
Le « mensonge » du médecin polonais : voici comment il a réussi à sauver une ville entière des Nazis Un accident avait compromis son bonheur mais le jour de son mariage, elle a réussi l’impossible

Ail en provenance de Chine: voici pourquoi il n’est pas bon et comment le reconnaître

44.287
Advertisement

L’ail est un aliment indispensable de nos jours dans les cuisines du monde entier. Il est utilisé dans toutes sortes de recette et fait du bien à l'organisme... à condition qu'il soit naturel et non « modifié ».

Eh bien, il a été découvert qu'en Chine l’ail est cultivé puis est artificiellement blanchi et se vendent dans les marchés des autres pays, jusqu'à rejoindre les États-Unis. Mais découvrons comment reconnaître un bulbe d’ail importé de Chine...

Peu de gens savent que 80 % de l’ail vendu dans le monde provient de Chine.

Seulement en 2014, les États-Unis ont importés de la Chine plus de 62 millions de kg d’ail et chaque année ce chiffre semble augmenter !

Advertisement

Eh bien, il a été constaté qu’une partie de cet ail vendu dans le monde entier est blanchi avec de l'eau de Javel et recouvert de pesticides !

En plus de cela, des études ont montré que l’ail est cultivé dans l'eau des égouts et est contaminé par le plomb.

L’eau de Javel, en particulier, est utilisé pour enlever les taches de saleté, même si elles sont naturelles.

Advertisement

Selon Henry Bell de l’Australian Garlic Industry Association, l’eau de Javel tue les insectes et contribue à rendre plus blanc le bulbe...

... mais il contient aussi une toxine dangereuse, le bromure de méthyle qui, lorsque pris à fortes doses, peut causer des problèmes au système nerveux central.

Advertisement

Voici les 3 conseils pour dire si vous avez affaire à de l’ail importé de Chine ou pas...

Première chose, vous devez d’abord savoir si l’ail que vous êtes sur le point d’acheter présente des racines. En Chine, ils doivent supprimer les racines pour pouvoir les vendre à l’étranger, tandis que les agriculteurs des autres pays n’ont pas cette obligation.

Deuxième chose, il faut le prendre dans la main et le peser. L’ail chinois contient une grande quantité d’eau et est donc plus léger. Vous pouvez également voir le bulbe, s'il est dur, l’ail est de bonne qualité.

Troisième et dernière chose, goûtez-le ! L’ail chinois a un arrière-goût un peu amer, presque métallique. Si vous percevez un goût de ce type, ne l'utilisez plus... et bonne chance avec le prochain!

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci