Hystérie collective: l'étrange cas du village qui dansa... jusqu' à la mort. - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Hystérie collective: l'étrange cas…
On l'appelle l'okapi, « la girafe des forêts »: le voici dans toute sa fragile splendeur. Le lendemain de l'élection de Trump, les élèves trouvent une feuille sur la porte: le contenu est illuminant.

Hystérie collective: l'étrange cas du village qui dansa... jusqu' à la mort.

3.335
Advertisement

Le cas le plus récent de psychose collective est la mode macabre de se déguiser en horrible clown et de faire le tour de la ville pour semer la panique. Mais peut-être ne savez-vous pas que les cas d'hystérie collective historiquement vérifiés remontent à des périodes lointaines. Parmi ceux-ci, on retiendra l'épidémie dansante, un curieux exemple de comportement hystérique adopté par plusieurs personnes en 1518...

Avec l'expression "hystérie collective", nous nous référons à un phénomène qu'un groupe de personnes perçoit comme une menace (qu'elle soit réelle ou imaginaire) . Ces personnes commencent ainsi à manifester des attitudes névrotiques.

image: greenbayclown

En ce qui concerne le domaine psychologique, le cas le plus récent de psychose collective est celui des personnes qui ont développé la peur de quitter leur foyer après avoir été agressées, ou ayant repéré une personne déguisée en clown de l'horreur. Le stress hystérique ne se limite pas aux phobies, mais se manifeste par des symptômes réels, tels que des douleurs abdominales et de graves maux de tête, qui ont tendance à se transmettre aux autres.

L'épidémie dansante de 1518.

image: wikimedia

Un curieux exemple d'hystérie collective dans le domaine présumé médical est celui de Strasbourg en 1518: au moins de juillet de cette même année, une femme nommée Troffea commença à danser follement dans les rues de la ville. Cela aurait probablement été résolu par une accusation de sorcellerie si en l'espace d'une semaine, 34 autres personnes n'avaient pas commencé à faire la même chose. Au total, le nombre de personnes impliquées dans cet épisode d'hystérie collective s'élevaient à 400 et beaucoup d'entre elles ont fini par mourir de crises cardiaques et d'épuisement.

Advertisement

Fins tragiques.

image: wikimedia

Malheureusement, dans le passé, les psychoses collectives déstabilisaient tellement le calme d'un lieu que, dans certains cas, elles conduisaient à des fins tragiques. Aujourd'hui, on peut supposer que ces comportements anormaux étaient probablement dus à des intoxications alimentaires, dont on n'avait pas encore connaissance, comme celle causée par les champignons qui poussent habituellement sur les céréales. Dans le cas de l'hystérie qui a abouti au procès tristement connu des sorcières de Salem (1692-93), par exemple, le résultat des "enquêtes" a conduit à la pendaison par sorcellerie de vingt personnes, dont 14 femmes.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci