Un seul médicament pour tous les types de virus: voici la plus grande découverte dans le domaine de la thérapie virale - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Un seul médicament pour tous les types…
Un psychothérapeute nous dit les 10 choses à faire quand on a une crise de panique Ces feux rouges projettent par terre la lumière et sauvent la vie des piétons distraits... Pas mal!

Un seul médicament pour tous les types de virus: voici la plus grande découverte dans le domaine de la thérapie virale

3.746
Advertisement

En biologie, les virus sont définis des parasites car ils ont la capacité de se répliquer seulement dans les cellules des êtres vivants qu'ils attaquent. Le premier mécanisme de défense contre les virus provient du système immunitaire inné, puis il y évidemment les vaccins et les médicaments antiviraux.

Le principal problème des traitements médicamenteux sont les effets secondaires: il est très difficile d'éliminer un virus sans nuire à d'autres cellules. Cependant, les chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont découvert un médicament qui, non seulement lutte contre un large éventail de parasites mais réduit aussi à zéro les effets secondaires. Voilà ce qu'il en est.

Les chercheurs parlent de lui comme la révolution du 21ème siècle: un seul médicament contre tous les virus connus jusqu'à présent, et qui ne crée pas d'effets secondaires.

image: indiegogo.com

Todd Rider, le chercheur à la tête de l'équipe d'experts au MIT, a parlé de la découverte révolutionnaire: l'équipe de l'Institut a essayé d'arriver à une seule solution pharmacologique capable de résoudre les problèmes liés à un large éventail de virus, en partant des mécanismes naturels de prévention de notre système immunitaire.

Notre système immunitaire est capable de détecter l'infection virale et de déclencher une défense.

image: tes.com

Nos cellules ont la capacité de détecter le virus et de lutter contre celles contaminées. A partir de l'observation de cette stratégie cellulaire, l'étude est arrivée à la synthèse de la molécule DRACO.

DRACO est un hybride entre une protéine commune qui agit comme un «sentinelle» dans notre système immunitaire et une autre molécule qui pousse la cellule malade à s'autodétruire: comme résultat, le médicament conduit à une apoptose des cellules malades avant de pouvoir transmettre l'infection aux autres en bonne santé.

Advertisement

Ce qui est remarquable, c'est la capacité sélective de DRACO et le fait qu'elle répond positivement à toutes les infections virales connues jusqu'à aujourd'hui.

La molécule a été programmée pour être extrêmement sélective afin d'éviter d'endommager les tissus sains environnants. Tout ceci est possible car DRACO agit uniquement quand il détecte une molécule spécifique, commune à toutes les cellules infectées par la plupart des virus connus. Le risque de toucher des éléments sains est ainsi presque nul.

Voici donc le deuxième aspect remarquable de DRACO: elle est potentiellement capable d'agir contre tous les virus connus jusqu'à présent. Un médicament unique pour toutes les infections virales.

Une révolution qui doit affronter des embûches pour se matérialiser: pourquoi?

image: inverse.com

Le virus Zika continuera à faire des victimes en Amérique du Sud, et on peut préconiser un retour probable du SRAS. Tout cela parce qu'il manque de l'argent pour continuer les recherches nécessaires à l'approbation du médicament.

Une modeste quantité de fonds a été décernée par l'Institut national de la santé, mais rien de plus: la majorité des compagnies pharmaceutiques ont assez d'argent pour promouvoir le développement de médicaments comme DRACO, mais avant l'attribution des fonds, elles exigent des preuves d'efficacité vers une large gamme de virus qui nécessitent des sommes d'argent conséquentes: le MIT n'a pas de fonds pour effectuer ces tests.

Rider le définit la "Vallée de la mort", ce fossé infranchissable entre les résultats atteints grâce aux précédents financements et ceux requis par les compagnies pharmaceutiques.

Les résultats obtenus jusqu'à présent sont encourageants: DRACO peut traiter un certain nombre de maladies virales telles que la grippe H1N1, la poliomyélite et la fièvre hémorragique.

Espérons que la révolution que le médicament pourrait apporter arrive à convaincre les entreprises pharmaceutiques de financer cette importante recherche...

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci