Elle A Fini En Prison Pour Défendre Le Droit De Porter Un Pantalon : Voici L'histoire D'Helen Hulick - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Elle A Fini En Prison Pour Défendre…
18 inventions ingénieuses qui peuvent vous faciliter la vie... et vous faire sourire ! Les scientifiques pourraient avoir créé

Elle A Fini En Prison Pour Défendre Le Droit De Porter Un Pantalon : Voici L'histoire D'Helen Hulick

3.246
Advertisement

Helen Hulick, une assistante maternelle de Los Angeles, en Californie, adorait porter des pantalons depuis l'âge de 15 ans. Sa vie se déroulait normalement, et personne ne s'intéressait à son style jusqu'à ce qu'un fait curieux se produise : Helen a été témoin d'un vol et a été appelé au tribunal en tant que témoin.

Comme à son habitude, elle a décidé de porter un pantalon : elle n'aurait jamais imaginé ce qui se passerait ensuite. Le juge, un certain Arthur S. Guerin, n'aimait pas l'idée qu'une maîtresse de 28 ans porte ce type de vêtements, il a donc décidé de suspendre le procès pendant cinq jours et a ordonné à la femme de revenir en portant un habit féminin "plus adapté".

L'homme ne savait pas que cette maîtresse ne permettrait à personne de lui donner un tel ordre.

image: LATimes

Helen, lors d'une interview avec un journaliste du Los Angeles Time, a déclaré : "Dites au juge que je ferai respecter mes droits. S'il m'ordonne de porter une robe, je ne le ferai pas. J'aime les pantalons. Ils sont confortables."

Alors Helen, cinq jours plus tard, est revenue au tribunal de la même manière, exaspérant le juge, qui a répété :

"La dernière fois que vous avez comparu devant ce tribunal, habillée comme maintenant, vous avez attiré l'attention des personnes présentes plus que sur la procédure en cours. On vous a demandé de revenir habillée de manière plus opportune en rapport à une procédure au tribunal. Aujourd'hui, vous êtes revenue en pantalon, défiant ouvertement la cour (...). La cour vous ordonne de revenir demain avec un habit convenable. Si vous insistez à porter un pantalon, on vous empêchera de témoigner (....). Mais soyez prête à être punie conformément à la loi pour avoir provoqué le tribunal"

Helen répondit : "Je vais revenir avec mon pantalon, et si vous m'envoyez en prison, j'espère que cela aidera les femmes à se libérer pour toujours des 'anti-pantalons'.

Le lendemain, elle s'est représentée en pantalon et le juge - comme promis - l'a condamnée à cinq jours de prison. Lorsqu'elle est entrée dans la prison, elle a été forcée de se déshabiller et de porter son uniforme de détenue (photo suivante).

image: LATimes

Cependant, quelques heures plus tard, elle a été libérée sous la tutelle de son avocat, William Katz.

Les protestations en faveur de la femme ont été immédiates. Des centaines de lettres sont parvenues à la cour, demandant la liberté de porter les vêtements qu'elle voulait. Helen a même porté l'affaire devant la Cour d'appel, laquelle lui a permis de porter ce qu'elle préférait.

Après sa victoire personnelle, Helen est retournée à la cour le 17 janvier 1939 pour enfin livrer son témoignage sur le vol. Forte de la victoire désormais remportée, elle a décidé de se présenter dans une robe féminine.

Advertisement

Voilà ce qui s'appelle de l'autodétermination... Bravo et merci, Helen !

image: LATimes
Tags: FemmesHistoires
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci