30 Ans Sont Passés Depuis Tchernobyl ... Mais Les Rennes De La Suède Sont Encore RADIOACTIVES - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
30 Ans Sont Passés Depuis Tchernobyl…
Maison à base de plastique et de boue: la solution anti-sismique, anti-incendie et écologique La mode qui tuait : Voici les poisons utilisés inconsciemment dans les ateliers de couture à l'époque victorienne.

30 Ans Sont Passés Depuis Tchernobyl ... Mais Les Rennes De La Suède Sont Encore RADIOACTIVES

07 Janvier
1.979
Advertisement

30 ans après ce que l'on a été appelé la pire catastrophe naturelle de l'histoire, Tchernobyl continue de menacer la santé des personnes, l'environnement et les animaux. Et elle le fait encore à des milliers de kilomètres.

En Suède, des décennies après la catastrophe, les rennes continuent d'être radioactives, menaçant la survie de la population Sami pour laquelle les rennes étaient le cœur de la tradition et des activités.

Le photographe ensemble Amos Chapple et l'équipe de Radio Free Europe, a rejoint la ville de Snåsa pour documenter la situation dramatique.

L'explosion de la centrale a couvert l'Union soviétique et l'Europe entière d'un nuage radioactif.

Les pluies et les vents en direction de la Suède ont conduit à la chute des particules radioactives sur les lacs et les forêts, contaminant les animaux sauvages, les arbres et les baies. Les lichens, la nourriture préférée des rennes locales, ont également été empoisonnés.

Les lichens n'ont pas de racines et absorbent les éléments nutritifs de l'air: voilà pourquoi les rennes sont devenues instantanément radioactives.

image: Amos Chapple
Advertisement

Pendant 9000 ans, la population Sami a lié sa tradition avec les rennes: Tchernobyl a mis fin à tout cela.

image: Amos Chapple

En 1986, les chercheurs ont trouvé un niveau trop élevé de radioactivité pour rendre la viande de renne comestible: les Samis ont soudain été privés de leur principale source de nourriture. Sous la pression du gouvernement, les tribus ont laissé les troupeaux à l'état sauvage.

Les éleveurs se sont tout à coup retrouvés dans l'un des endroits les plus contaminés du monde: leur séculaire union avec les rennes et avec la nature avait été réduite à néant.

image: Amos Chapple

30 ans plus tard, cela n'a pas beaucoup changé: la quantité de césium-137 a diminué, mais plus de la moitié des lichens sont encore contaminés et donc les rennes.

image: Amos Chapple

Après des décennies, elles subissent encore les conséquences d'un accident sous-estimé au moment de l'incident: certains éleveurs ont avoué au photographe Amos Chapple que leur vie se poursuivra à partir de maintenant, toujours dans l'ombre de Tchernobyl. Nous ajoutons que c'est la même chose pour le reste du monde.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

x

Recevez les meilleurs articles!

Inscrivez-vous à Curioctopus.fr et ne manquez pas les meilleures histoires de la semaine.

En vous inscrivant à la newsletter, vous acceptez la Confidentialité de Curioctopus.fr

Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci